Psychiatrie

Enseignement - Offre de stages

Membres du département

Chercheurs

Situation d'urgence - liens utiles - hébergement

Foire aux questions

 

Le Département de psychiatrie du CHUM offre des soins et des services d’excellence à des patients souffrant de troubles mentaux complexes, associés souvent à des problèmes de toxicomanie ou à d’autres maladies. La force du département repose sur l’expertise de pointe des équipes interdisciplinaires, sur le partenariat avec les patients et leurs proches, ainsi que sur l’intégration de l’enseignement et de la recherche afin de développer des modèles novateurs de soins et de transfert des connaissances.

Service de psychiatrie des toxicomanies

Continuum santé mentale jeunesse

Psychiatrie médicale

Neuromodulation psychiatrique

 

Enseignement - Offre de stages

Liste des offres de stage et autre formations pour les étudiants

 

Membres du département

+ Organigramme du département

 

Chercheurs

Chercheurs réguliers

Chercheurs investigateurs

Chercheure associée

Nancy Fraser-Smith

 

Situation d'urgence - liens utiles - hébergement

En situation d'urgence

Si vous avez des idées suicidaires, vous pouvez appeler les lignes d’écoute suivantes en tout temps :

  • TEL-AIDE
  • Tél.: 514 935-1101
  • SUICIDE-ACTION MONTRÉAL
  • Tél.: 514 723-4000
  • GAI-ÉCOUTE
  • Tél.: 1 888 505-1010
  • SOS-GROSSESSE
  • Tél.: 1 877 662-9666
  • SOS-VIOLENCE CONJUGALES
  • Tél.: 1 800 363-9010

Si des idées suicidaires persistent ou si vous avez des idées de violence, consultez à l’urgence la plus proche ou composez le 911 pour obtenir de l’aide immédiate.

Centre de crise

Les centres de crise du Québec sont des organismes communautaires qui offrent des services gratuits spécialisés en intervention de crise, et ce, 24 heures par jour, 7 jours sur 7. Leur mission est d’alléger la détresse de toute personne adulte âgée de 18 ans et plus vivant une situation de crise, qu’elle soit reliée à une situation précise ou reliée à un problème de santé mentale :

  • Évaluer votre situation
  • Explorer des pistes de solutions avec vous
  • Vous offrir une écoute et de l’aide

Pour connaître le centre de crise de votre région :
https://www.centredecrise.ca/#!listecentres/ceag

Centre de crise le transit (centre-ville de Montréal)
Tél.: 514 282-7753 (service en tout temps)

Toxicomanie ou autre forme de dépendance

 

  • INFO-DROGUES
  • Tél.: 514 527-2626
  • JEUX, AIDE ET RÉFÉRENCES
  • Tél.: 514 527-0140
  • CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE DE MONTRÉAL (CRDM)
  • Urgence toxico.: 514 288-1515
  • Service externe : 514 385-0046
  • Service interne : 514 288-1232
  • MAISON JEAN-LAPOINTE (PRIVÉ)
  • 111, rue Normand
  • Tél. : 514 288-2611

Médecin de famille

Pour ceux qui ont un médecin de famille, celui-ci peut-être la première personne à qui on s’adresse lorsqu’on a une inquiétude au niveau mental. Le médecin de famille, qui connaît ses patients depuis longtemps, est en mesure d’évaluer la détresse, de proposer quelques pistes de solutions, prescrire de la thérapie et certains médicaments.

Le guichet d'accès en santé mentale (GASM)

Le guichet d’accès est la porte d’entrée aux services de psychiatrie et de santé mentale. Le personnel reçoit, évalue et dirige les demandes d’aide vers la ressource la plus appropriée : psychiatre, psychologue, infirmière en santé mentale, travailleur social, centre de crise, ressources communautaires. Le GASM est plus qu’un centre de triage. Le personnel peut aussi commencer l’évaluation, les soins et le traitement autogéré.

Pour trouver le GASM de votre région, vous pouvez signaler le 811 ou contacter votre CLSC.

En tout temps, si vous avez des questions ou des inquiétudes sur votre santé mental, vous pouvez :

  • Appeler info-Santé (811)
  • Contacter votre médecin traitant ou un membre de votre équipe de soins
  • Vous présenter à l’accueil psychosocial de votre CLSC
  • Consulter un médecin

Si votre état le nécessite, présentez-vous à l’urgence la plus proche pour toute aide immédiate.

Hébergement de nuit


Pour hommes

  • MAISON DU PÈRE
  • 550, boul. René-Lévesque Est
  • Tél. : 514 845-0168
  • MAISON BON ACCUEIL
  • 1490, rue Saint-Antoine Ouest
  • Tél. : 514 935-6396
  • OLD BREWERY MISSION
  • 915, rue Clarke
  • Tél. : 514 788-1884 (hébergement pas toujours disponible le jour même)

Pour femmes

  • PASSAGE
  • Tél. : 514 875-8199
  • LE CHAÎNON
  • 4373, avenue de L’Esplanade
  • Tél. : 514 845-0151
  • (doit téléphoner vers 14h ou à 18-20h)
  • AUBERGE MADELEINE
  • Tél. : 514 597-1499

Pour les jeunes

  • REFUGE DES JEUNES
  • 1836, rue Sainte-Catherine Est
  • Tél. : 514 849-4221
  • (jeunes hommes 17-24 ans, accueil de nuit à 18h)
  • LE BUNKER
  • Tél. : 514 524-0029
  • (jeunes 12-21 ans)

 

Foire aux questions

Soins et services au CHUM en psychiatrie

Quels sont les services offerts en psychiatrie au CHUM?


Le Département de psychiatrie du CHUM regroupe trois services suivants :

Psychiatrie médicale
Le Service de psychiatrie médicale du CHUM est en charge de répondre aux consultations internes et externes en psychiatrie des équipes médicales et chirurgicales du CHUM et offre des services surspécialisés, notamment en neurologie, oncologie, endocrinologie, transplantation, périnatalité.

La Clinique de neuromodulation psychiatrique est un service de troisième ligne. Elle est intégrée au service de psychiatrie médicale. La Clinique de neuromodulation psychiatrique du CHUM est un service de troisième ligne. Elle offre des services de consultation et de traitements à des patients souffrant de troubles psychiatriques réfractaires. Notre clinique propose actuellement des traitements de neuromodulation qui comprennent :

  • + Stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr/rTMS)
  • + Stimulation du nerf vague (SNV/VNS)
  • + Stimulation intracérébrale (SIC/DBS)

Psychiatrie des toxicomanies
Le Service de psychiatrie des toxicomanies offre des soins surspécialisés aux personnes souffrant de troubles de santé mentale et de toxicomanie, parfois avec des conditions médicales comorbides ou en situation d'itinérance. Il mise sur une collaboration étroite avec le Département de médecine générale et son Service de médecine des toxicomanies. Les activités s’exercent lors d’hospitalisations dans les lits dédiés à la psychiatrie des toxicomanies, dans une clinique ambulatoire, dans des activités de soutien au réseau et de recherche clinique.

Continuum Santé mentale Jeunesse
Le service de Continuum santé mentale Jeunesse s’acquitte des responsabilités populationnelles de l’HCND dans le traitement des premiers épisodes psychotiques (clinique des jeunes adultes psychotiques-JAP) et s’occupe également de jeunes avec trouble de santé mentale dans des créneaux surspécialisés spécifiques (notamment auprès des jeunes avec troubles de santé mentale, en situation d'itinérance).

Je me suis présenté à l’urgence générale du CHUM et j’ai été vu par un résident en psychiatrie. Puisqu’il n’a pas terminé sa formation, est-ce que je peux lui faire confiance?

La résidence ou formation postdoctorale est obligatoire au Canada. C’est l’étape qui succède le doctorat en médecine et qui permet d’obtenir sa licence de pratique comme médecin-psychiatre. Elle est d’une durée de 5 à 6 ans pour les spécialités. Une formation complémentaire, formation surspécialisée d’une durée d’une ou deux années suivant la résidence, est parfois nécessaire pour l’obtention d’un poste au CHUM. Dépendamment de la spécialité, il faut souvent sortir du Québec et parfois du Canada pour obtenir une formation complémentaire permettant l’accès aux postes dans les établissements académiques. Toutefois, la formation complémentaire n’est pas nécessaire pour travailler en région ou dans les hôpitaux hors du réseau universitaire.

Guichet d’accès en santé mentale (GASM)


Qu’est-ce que le guichet d’accès en santé mentale

Le guichet d’accès est la porte d’entrée aux services de psychiatrie et de santé mentale. Le personnel reçoit, évalue et dirige les demandes d’aide vers la ressource la plus appropriée : psychiatre, psychologue, infirmière en santé mentale, travailleur social, centre de crise, ressources communautaires. Le GASM est plus qu’un centre de triage. Le personnel peut aussi commencer l’évaluation, les soins et le traitement autogéré.

Comment joindre le GASM de mon secteur

Pour trouver le GASM de votre région, vous pouvez signaler le 811 ou contacter votre CLSC.

Est-ce nécessaire de voir un psychiatre pour un problème de santé mentale

Les services de psychiatrie sont des services spécialisés de troisième et quatrième lignes. Avant d’y recourir, il y a plusieurs autres services de première et deuxième lignes disponibles pour soutenir la santé mentale.

Médecin de famille
Pour ceux qui ont un médecin de famille, celui-ci peut-être la première personne à qui on s’adresse lorsqu’on a une inquiétude au niveau mental. Le médecin de famille, qui connaît ses patients depuis longtemps, est en mesure d’évaluer la détresse, de proposer quelques pistes de solutions, prescrire de la thérapie et certains médicaments.

Centres de crise
Les centres de crise du Québec sont des organismes communautaires qui offrent des services gratuits spécialisés en intervention de crise, et ce, 24 heures par jour, 7 jours sur 7. Leur mission est d’alléger la détresse de toute personne adulte âgée de 18 ans et plus vivant une situation de crise, qu’elle soit reliée à une situation précise ou reliée à un problème de santé mentale.

Trouver le centre de crise de votre région


Le guichet d’accès en santé mentale (GASM) :
Le guichet d’accès est la porte d’entrée aux services de psychiatrie et de santé mentale. Le personnel reçoit, évalue et dirige les demandes d’aide vers la ressource la plus appropriée : psychiatre, psychologue, infirmière en santé mentale, travailleur social, centre de crise, ressources communautaires. Le GASM est plus qu’un centre de triage. Le personnel peut aussi commencer l’évaluation, les soins et le traitement autogéré.

Pour trouver le GASM de votre région, vous pouvez signaler le 811 ou contacter votre CLSC.


L’urgence psychiatrique :
Lorsqu’un patient est en crise aiguë, on peut se présenter à l’urgence de l’hôpital. L’urgentologue évaluera la situation et consultera un psychiatre lorsque nécessaire. Certains hôpitaux ont un service de psychiatrie d’urgence, d’autres ont des ententes pour référer leurs patients vers un autre hôpital de la même région. Des idées suicidaires inquiétantes, un contact avec la réalité brisé par des hallucinations (comme par exemple entendre des voix) ou par des idées délirantes (des fausses croyances comme par exemple que les extraterrestres nous traquent) sont des raisons de venir consulter à l’urgence.

Si vous êtes incapable de vous rendre par vous-même à l’urgence, vous pouvez signaler le 911.

Ressources


Santé mentale

https://ampq.org/la-psychiatrie/prevention-du-suicide-2/

Un proche m’inquiète, il présente des idées suicidaires ou tient des propos suicidaires. Que puis-je faire?

Si un proche présente des idées suicidaires, cette personne ou vous-même pouvez appeler les lignes d’écoute suivantes, 24 heures/24, 7 jours/7

Pour la ligne de prévention du suicide contactez 1 866 APPELLE (1 866 277-3553)

TEL-Aide : 514 935-1101
Suicide action Montréal : 514 723-4000

Voir la liste des lignes d’écoute disponibles au Québec :
https://www.211qc.ca/soutien-psychosocial/lignes-ecoute-lignes-aide

Si les idées suicidaires persistent ou que votre proche a élaboré un plan pour mettre fin à ses jours, ou s’il a des idées de violence, consulter à l’urgence la plus proche ou composez le 911 pour obtenir de l’aide immédiate.

https://www.211qc.ca/soutien-psychosocial/lignes-ecoute-lignes-aide

J’ai des idées noires, je pense au suicide, je suis un fardeau pour mes proches, j’ai élaboré un plan pour mettre fin à mes jours

Si vous avez des idées suicidaires persistantes ou que vous avez un plan pour mettre fin à vos jours, ou si vous avez des idées de violence, consulter à l’urgence la plus proche ou composez le 911 pour obtenir de l’aide immédiate.

Toxicomanie


La consommation d’un proche m’inquiète, elle se répercute sur son intensifie ses fluctuations d’humeur. Que puis-je faire pour l’aider?

Votre proche doit prendre rendez-vous avec son médecin de famille qui pourra évaluer la situation. Le médecin de famille est en mesure d’évaluer et proposer quelques pistes de solutions. Celui-ci le référera aux bonnes ressources. En cas d’urgence, nous vous suggérons de consulter un centre de crise ou les ressources suivantes :
Trouver le centre de crise de votre région

Ressources pour les proches


Mon enfant, ma sœur ou mon frère présente un changement de comportement et d’attitude, tient des propos bizarres ou carrément farfelues, semble avoir des hallucinations auditives (entendre des bruits, de la musique, son nom ou des voix qui font des commentaires sur soi ou sur nos actions), ressent des changements de la perception au niveau des autres sens (soit la vue, le toucher, les odeurs ou le goût), ses émotions passent de déprimé à euphorique sans raisons apparentes. Comment puis-je l’aider ?

Il peut être très stressant d’avoir un membre de sa famille atteint d’une maladie mentale. N’essayez pas de gérer ce problème seul(e). Nous vous suggérons de consulter un centre de crise ou les ressources suivantes :
Trouver le centre de crise de votre région

Groupe psychoéducatif s’adressant aux proches de personnes atteintes d’un état psychotique

Avant de craquer (ressources pour les proches)

Trouver des ressources par région administrative du Québec :

Le Cannabis et la santé mentale


Mon jeune consomme du cannabis et cela m’inquiète pour sa santé mentale. Quelles sont les façons de réduire les risques pour lui.

Un site Web a été développé par le Ministère de la Santé et des Service sociaux et contient une foule d’informations sur le cannabis, du cadre légal à la substance de ses effets sur la santé, en passant par des stratégies pour parler de cannabis avec les jeunes.

Voir site : https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca/le-cannabis/