Amyloïdose

Un patient couché sur le côté en train de subir un examen du cœur avec son médecin

Localisation

1000, rue St-Denis
Montréal, QC H2X 0C1
Voir sur carte

Contact

Télécopieur : 514 412-7709

Vous désirez savoir si vous êtes atteint de cette maladie? Imprimez ce formulaire et remettez-le à votre médecin.

Pour être informé des nouvelles avancées, inscrivez-vous à notre infolettre!

L'amyloïdose est une maladie rare pouvant être mortelle. Elle se traduit par des symptômes tels que l’insuffisance cardiaque, des hématomes autour des yeux ou le syndrome du canal carpien. Au CHUM, des chercheurs, médecins et professionnels d’une douzaine de spécialités ont uni leurs forces pour améliorer la prise en charge des personnes atteintes.

Qu’est-ce que l'amyloïdose ?

L’amyloïdose est une maladie dans laquelle une protéine s’accumule dans différents organes du corps sous forme d’agrégats ou substance amyloïde. Plus ces dépôts deviennent importants, plus l’organe touché a du mal à fonctionner. Les symptômes sont directement liés aux organes atteints.

L’amyloïdose peut être causée par différentes protéines. Les deux formes les plus rencontrées au Canada sont l’amyloïdose AL et ATTR.

5:45

Quelles sont les causes ?

  • L’amyloïdose AL
    Certaines cellules de la moelle osseuse produisent des anticorps (composés de chaines lourdes et légères) pour protéger le corps des infections, par exemple. L’amyloïdose est le résultat du comportement anormal de ces cellules qui produisent trop de chaines légères qui s’agrègent et créent des dépôts. Cette forme de la maladie n’est pas héréditaire.
  • L’amyloïdose ATTR
    Cette forme d’amyloïdose est la conséquence de la transformation anormale d’une protéine produite par le foie, la transthyrétine. Le cœur ou les nerfs périphériques sont souvent les organes les plus touchés.

On retrouve deux formes d’amyloïdose ATTR :

  • Une forme héréditaire :
    Cette forme de la maladie est liée à une mutation dans le gène de la transthyrétine. La transmission de cette anomalie est dite dominante ce qui signifie qu’un parent atteint a 50 % de risque de transmettre ce gène anormal à son enfant. La mutation est présente dès la naissance mais les symptômes cliniques de la maladie se manifestent vers l’âge de 30-40 ans.
  • La forme dite sénile ou sauvage
    Cette forme de la maladie est non héréditaire. La protéine est normale, mais elle se dépose graduellement sous forme de substance amyloïde au cours du vieillissement. Les hommes âgés de 60-65 ans sont les plus souvent atteints.
  • Un ensemble de tests permettent de valider la présence ou non de la maladie
    • Électrocardiogramme
    • Échocardiographie
    • Imagerie par résonnance magnétique cardiaque
    • Scintigraphie
    • Biopsie de l’un des organes touchés (exemple : biopsie cardiaque)
    • Test génétique qui peut se faire à partir d’une prise de sang

Prévention et traitement

À ce jour, il n’existe aucun moyen de prévenir l’amyloïdose. Les traitements sont plus efficaces si le diagnostic est précoce. Plusieurs médicaments existent. Certains bloquent la production de protéine anormale, d’autres en empêchent le dépôt.

Album-photos

Deux médecins du Centre cardiovasculaire souriante