La neurofibromatose


Qu’est-ce que la neurofibromatose

C’est une maladie génétique liée au gène NF1. Aussi appelée maladie de Von Recklinghausen, la NF1 est l’une des maladies génétiques les plus communes. Elle touche environ une personne sur 3 000.

La NF1 peut affecter plusieurs organes. Les principaux symptômes sont cutanés. La NF1 peut aussi être associée à des manifestations neurologiques telles que des difficultés d’apprentissage. Plus rarement, des manifestations ophtalmologiques, squelettiques, vasculaires, et un risque de développement de tumeurs bénignes et malignes peuvent être observés.

Il est possible de vivre pleinement sa vie malgré un diagnostic de NF1. C’est pourquoi il est important d’avoir un suivi régulier avec votre médecin de famille et votre équipe traitante en NF1.

Causes

La NF1 est causée par une mutation du gène NF1 situé sur le Chromosome 17. Le gène NF1 code une protéine appelée la neurofibromine. Il existe plusieurs milliers de variantes pathogéniques dans le gène NF1.

C'est une maladie héréditaire autosomique dominante. Dans la moitié des cas, c'est l'un des parents qui transmet à sa descendance la mutation causale. Dans l'autre moitié, la mutation n'est pas héritée mais se produit durant la formation de l'embryon et pourra être transmise à la descendance.

La fonction de la neurofibromine n’est pas complètement comprise. Elle permet l’activation de signaux cellulaires qui contrôlent la prolifération des cellules et empêche la formation de tumeurs.

Symptômes et diagnostic

Les manifestations cliniques de la NF1 sont extrêmement variables d’un patient à l’autre, allant des formes mineures pouvant presque passer inaperçues jusqu’aux formes plus sévères. Il y a beaucoup de variabilité même au sein d’une même famille.

La maladie se révèle normalement dès l’enfance. Vers l’âge de 8 ans, l’enfant aura développé suffisamment de symptômes pour qu’il soit possible de poser un diagnostic, mais il arrive parfois que cela passe inaperçu jusqu’à l’âge adulte.

Il existe plusieurs types de manifestations : dermatologiques, vasculaires, neurologiques ou ophtalmologiques et squelettiques. Le diagnostic clinique repose sur des critères établis aux États-Unis par le National Institutes of Health (NIH). Le patient doit présenter au moins deux des critères suivants :

  • au moins 6 taches café au lait
  • lentigines aux aisselles ou aux aines des deux côtés (freckling) 
  • gliome des voies optiques
  • au moins 2 nodules de Lisch
  • au moins 2 neurofibromes ou 1 neurofibrome plexiform
  • lésion osseuse distinctive
  • un parent atteint

Traitements

La recherche sur les traitements spécifiques pour les patients avec NF1 est extrêmement active partout dans le monde . Il y a beaucoup d’espoir à ce niveau.

Un premier traitement contre les neurofibromes plexiformes a fait son apparition aux États-Unis en mai 2020. Ce traitement efficace chez les enfants n’a cependant pas encore reçu l’approbation de Santé Canada.

La NF1 et la grossesse

Lorsqu’un des parents est atteinte de la NF1, il est conseillé d’en parler au médecin traitant. Il vous proposera d’entreprendre une démarche génétique. Cette démarche est recommandée, car il y a 50 % de risque de transmettre la NF1 à votre enfant.