Cancer de la prostate : une subvention de recherche de 200 000 $ pour la Dre Cynthia Ménard

Dans le cadre du Programme de subventions de découverte appuyant des travaux de recherche novateurs, Cancer de la Prostate Canada et Movember se sont associés pour investir deux millions de dollars dans dix projets de recherche. La Dre Cynthia Ménard, radio-oncologue au CHUM et chercheuse régulière de l’axe imagerie et ingénierie, est l’instigatrice d’un de ces projets et a reçu une subvention de recherche de 200 000 $.

La Dre Ménard mettra au point un outil que les médecins utiliseront pour rendre les traitements de radiothérapie plus efficaces et moins toxiques par le biais d’un type de tomodensitométrie plus sensible, appelé imagerie par émission de positrons de l’antigène de membrane spécifique de la prostate (PSMA PET).

Aujourd’hui, la radiothérapie est souvent la première option offerte aux patients lorsque le cancer de la prostate récidive après la chirurgie. Le problème? Les médecins ne sont pas toujours capables de dire précisément où se trouve le cancer. Les rayonnements de radiothérapie peuvent donc cibler des cellules saines et le patient en subit les effets secondaires. Le traitement rate aussi sa cible.

Pour y remédier, notre chercheuse utilisera des milliers d’images pour établir des cartes qui aideront les médecins à prévoir la zone où le cancer d’un patient donné est susceptible de récidiver. Elle espère ainsi améliorer le taux de guérison et diminuer la toxicité des rayonnements.

Chaque jour, 11 Canadiens meurent du cancer de la prostate.