Prix d’excellence 2021 du CRCHUM : les multiples visages de la science


La Direction du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM) est heureuse de dévoiler les noms des lauréates et lauréats de ses Prix d’excellence 2021.

« Malgré une dernière année marquée du sceau de la pandémie de COVID-19, nos équipes de recherche ont su s’impliquer rapidement sur les scènes provinciale et fédérale, et mettre sur pied des projets ciblant des enjeux scientifiques majeurs pour la population. Au nom de toute l’organisation, je tiens à souligner leur performance exceptionnelle et leur audace de chercher toujours plus loin », dit Vincent Poitout, directeur de la recherche du CHUM et directeur scientifique du CRCHUM.

Ces scientifiques seront tous officiellement récompensés en mai 2022 lors la retraite des chercheurs du CRCHUM.

PRIX D’EXCELLENCE 2021 ‒ CONTRIBUTION AU FONCTIONNEMENT DE L’INSTITUTION

Nathalie Grandvaux

Nathalie Grandvaux

L’engagement de Nathalie Grandvaux envers la collectivité, la communauté étudiante et la science depuis son arrivée au CRCHUM en 2004 est exceptionnel. Au centre de recherche et à l’Université de Montréal, tout le monde le sait! 

Au CRCHUM, elle a présidé le comité des biorisques (2015-2019), dirigé l’axe Immunopathologie (2019-2020) et, depuis 2020, est directrice adjointe scientifique aux Affaires étudiantes et postdoctorales. Elle a d’ailleurs favorisé l’implantation d’une représentation étudiante au comité scientifique du centre de recherche.

À l’Université de Montréal, elle a été membre jusqu’en 2021 du comité exécutif et du conseil de la Faculté de médecine, tout en assumant à partir de 2020 la responsabilité académique pour le CRCHUM des programmes de sciences biomédicales.

Cofondatrice de la Société canadienne pour la virologie, Nathalie Grandvaux a été nommée codirectrice du Réseau québécois COVID par les Fonds de recherche du Québec. Et, pendant la pandémie, la voix de Nathalie Grandvaux a percé. Pas un murmure. Plutôt une voix forte et rassurante qui a creusé son sillon jusqu’aux oreilles de la population.

À des centaines de reprises dans les médias, ses messages, communiqués dans un langage clair et accessible, a su rassurer les Canadiens. Sa parole a su rappeler, à ceux qui en doutaient, que la science doit continuer de dialoguer avec la société.

PRIX D’EXCELLENCE 2021 ‒ RELÈVE

Bertrand Routy

Dr Bertrand Routy

Depuis son arrivée en 2018 dans l’axe Cancer, le Dr Bertrand Routy a pu, au travers de ses travaux de recherche, avoir un impact majeur dans l’utilisation clinique des inhibiteurs de point de contrôle en oncologie. Grâce au soutien du CRCHUM et de l’Institut du cancer de Montréal, il a réussi à bâtir une unité de recherche unique au monde dédiée à l’étude du microbiome.

En 2020, pour la première fois au Canada, son équipe et celle de la Dre Rahima Jamal ont pu étudier l’efficacité d’une thérapie combinant le microbiote intestinal et l’immunothérapie pour traiter le mélanome métastatique. L’objectif de l’étude était de vérifier si la modification du microbiote intestinal par une greffe fécale peut augmenter l’espérance de vie de patients souffrant d’un cancer.

Soutenue par une subvention de 1,5 M$ accordée au Dr Routy par la Société canadienne du cancer, cette étude a été menée à l’Unité d’innovations thérapeutiques du CRCHUM.

Avec 75 articles publiés, la remarquable productivité scientifique du Dr Routy lui a permis de se distinguer sur la scène locale et internationale.

Par exemple, son équipe de recherche participe au consortium Oncobiome (26 M$), dont l’objectif est d’identifier les signatures microbiennes intestinales associées à l’incidence, au pronostic ainsi qu’à la résistance au traitement et à leur toxicité dans les cancers du sein, du colon, du poumon et du mélanome.

PRIX D’EXCELLENCE 2021 ‒ CONTRIBUTION SCIENTIFIQUE DE L’ANNÉE

Collectif de chercheuses et chercheurs

Mise au point de tests de sérologie qui détectent la présence d’anticorps ciblant la « clé » du virus, identification de biomarqueurs associés aux formes graves de la maladie, utilisation du plasma convalescent pour combattre le coronavirus, élucidation du rôle primordial des anticorps IgM dans la neutralisation du SRAS-CoV-2 ne sont que quelques-unes des réalisations des chercheuses et chercheurs du CRCHUM.

Et, c’est sans compter sur le développement de modèles d’apprentissage automatique capables de diagnostiquer de façon précoce la COVID19 et d’identifier les patients à haut risque.

Pour toutes ces raisons, le Prix d’excellence 2021 dans la catégorie « Contribution scientifique de l’année » est remis à un collectif de chercheuses et de chercheurs issus de la recherche clinique et fondamentale. Ce groupe a su transcender ses efforts au travers de collaborations avec des équipes cliniques du CHUM pour que les connaissances sur la COVID-19 progressent.

Par ordre alphabétique, voici la liste des lauréates et lauréats :

  • Nathalie Arbour (axe Neurosciences);
  • Dr Philippe Bégin (axe Immunopathologie);
  • Dr Jean-François Cailhier (axe Cancer);
  • Dr Michael Chassé (axe Carrefour de l’innovation);
  • Nicolas Chomont (axe Immunopathologie);
  • Dre Madeleine Durand (axe Immunopathologie);
  • Andrés Finzi (axe Immunopathologie);
  • Dr Daniel Kaufmann (axe Immunopathologie);
  • Dre Catherine Larochelle (axe Neurosciences)
  • Dre Valérie Martel-Laferrière (axe Immunopathologie);
  • Dr Alexandre Prat (axe Neurosciences);
  • Dr Michel Roger (axe Immunopathologie);
  • Dre Cécile Tremblay (axe Immunopathologie).

PRIX D’EXCELLENCE 2021 ‒ CARRIÈRE

Cecile Tremblay

Dre Cécile Tremblay

Incontournable auprès des médias depuis le début de la pandémie, la Dre Tremblay est avant tout reconnue pour son exceptionnelle expertise dans le domaine du VIH/sida, que ce soit en sol canadien ou à l’international.

Qu’on en juge seulement par son implication dans l’organisation de conférences majeures comme les AIDS conferences ou par ses rôles de professeure invitée et de consultante dans plusieurs pays africains particulièrement affectés par l’épidémie de VIH/sida.

Chercheuse clinicienne hors pair et professeure à l’Université de Montréal, la Dre Cécile Tremblay a toujours encouragé et soutenu la relève scientifique dans un esprit de collégialité.

Le programme de recherche de la titulaire de la Chaire Pfizer/Université de Montréal en recherche translationnelle sur le VIH s’attache à comprendre la transmission et la pathogenèse du VIH en utilisant à la fois des outils du domaine de la virologie moléculaire, mais aussi des données cliniques issues d’essais thérapeutiques.

Au travers de l’étude internationale IPERGAY, la Dre Tremblay, contributrice pour le Québec, a pu démontrer avec ses collègues l’efficacité de la thérapie préexposition dans la diminution de la transmission du VIH. Cette étude a révolutionné les pratiques de prévention.

En 2020, le prix Mark Wainberg, récompensant les plus éminents scientifiques impliqués dans la lutte contre le VIH à travers le monde, couronne la carrière prolifique de la médecin, microbiologiste et infectiologue au CHUM.

 

À PROPOS DES PRIX D’EXCELLENCE EN RECHERCHE DU CRCHUM

Décernés depuis 2012, les Prix d’excellence en recherche du CRCHUM sont des prix honorifiques qui mettent à l’avant-scène la contribution significative de nos chercheuses et chercheurs à l’avancement de la recherche en santé.

Les lauréats sont sélectionnés par le comité scientifique du Centre de recherche parmi nos quelques 160 chercheuses et chercheurs réguliers.