Kaufmann, Daniel

M.D.

Chercheur régulier

Centre de recherche du CHUM

Axe de recherche

daniel.kaufmann@umontreal.ca
514 890-8000, poste 35261
 

Interniste infectiologue
Département de médecine, CHUM

Professeur titulaire
Département de médecine, Université de Montréal

Autres affiliations

Membre
The American Society for Clinical Investigation

Investigateur principal de projet
Scripps Center for HIV/AIDS Vaccine Immunology & Immunogen Discovery (CHAVI-ID)

Mots-clés

VIH, réponses immunitaires, cellules T CD4, épuisement immunitaire, réservoirs viraux, vaccins contre le VIH.

Intérêts de recherche

Je suis un chercheur-clinicien et expert dans l'immunobiologie de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Mon laboratoire se concentre principalement sur le rôle des cellules T CD4 dans la lutte contre ou la prévention de cette maladie virale. Les trois principaux domaines de recherche sont:

  1. Comprendre l'efficacité des cellules T CD4 auxiliaires dans l'immunité anti-VIH.
  2. Les causes de la dysfonction des cellules T dans l’infection par le VIH.
  3. Les liens entre la différenciation et la régulation des lymphocytes T CD4 et leur rôle en tant que réservoirs viraux.

Nous nous intéressons aux mécanismes qui contrôlent la plasticité fonctionnelle des cellules T CD4 et régulent leur dysfonction, avec pour objectif ultime de faciliter le développement de stratégies thérapeutiques ou des vaccins visant à améliorer la fonction immunitaire. Nous avons apporté des contributions majeures à la compréhension de l'épuisement des cellules T dans l'infection par le VIH, en particulier en ce qui concerne les rôles joués par les molécules PD-1, CTLA-4 et IL-10. Nous avons défini les différences entre les mécanismes de dysfonction immunitaire entre les lymphocytes T CD4 et CD8. Nous avons mis au point de nouveaux tests d'hybridation fluorescente in situ d’ ARN par cytométrie en flux (RNA-FISH) pour détecter des gènes spécifiques dans le sang périphérique et les tissus lymphoïdes, ainsi que pour caractériser les réservoirs viraux au niveau de la cellule unique. Notre laboratoire a également mis au point un large éventail de techniques, y compris des approches novatrices pour caractériser la différenciation et la fonction des lymphocytes T CD4 et CD8 spécifiques du VIH.

Publications

Publications indexées sur PubMed
Publications indexées sur ResearchGate