Dossier : Près du robot, près du cœur

Le Dr Simon Maltais, chirurgien cardiaque au CHUM.

Cet article est extrait du CHUMAGAZINE – Été 2019

Rentré au Québec après une pratique clinique d’une dizaine d’années aux États-Unis, le chirurgien cardiaque Simon Maltais souhaite contribuer à faire du CHUM un centre de référence en chirurgie cardiaque robotique. Pour lui, l’utilisation d’un robot représente plusieurs avantages pour les patientes et patients.

Il est possible, en effet, d’exécuter des interventions chirurgicales minimalement invasives en incorporant l’assistance d’un robot. Cela permet notamment de diminuer de beaucoup le temps de récupération des personnes opérées. La technique nécessite de toutes petites incisions, sans avoir à ouvrir le sternum, ce qui est moins invasif qu’une opération courante.

Une caméra minuscule suit les gestes du robot, contrôlé à distance par le chirurgien, pendant l’intervention. Grâce à cette technique, le temps passé en salle d’opération est fortement réduit. Une personne opérée à cœur ouvert par approche conventionnelle sera convalescente deux mois ou même davantage, tandis que celle ayant subi une opération minimalement invasive par robotique pourra souvent reprendre ses activités environ un mois plus tard.

« Classiquement, le robot est utilisé pour traiter des pathologies coronariennes et des valves mitrales (une sorte de clapet situé dans la partie gauche du cœur, qui évite le reflux du sang du ventricule gauche vers l’oreillette gauche), explique le Dr Maltais. Mais, depuis mars 2019, le CHUM réalise aussi des réparations valvulaires tricuspidiennes isolées ou associées par approche robotique. »

La valve tricuspide, située dans la partie droite du cœur, est l’une des plus importantes, puisqu’elle empêche le sang de revenir en arrière, vers le reste du corps, causant des symptômes tels que la fatigue, l’enflure des jambes, l’insuffisance rénale, etc. Comme les interventions traditionnelles de la valve tricuspide engendrent des complications dans 10 % à 15 % des cas, le chirurgien cherche continuellement à innover et à proposer de nouvelles méthodes.

Les avantages d’une intervention chirurgicale avec assistance robotique étant nombreux, on devine que le Dr Maltais rêve d’en réaliser encore plus. Redonner aux cœurs la capacité de battre normalement en manipulant les commandes d’un robot représente pour lui une magnifique alliance entre la technologie et l’humain.