Anomalies vasculaires rares du cerveau Le CHUM lance un centre de référence unique au pays


Le CHUM annonce aujourd’hui la création du Centre de référence des anomalies neurovasculaires rares du CHUM, une initiative unique au pays pour les patients porteurs de maladies souvent méconnues du système nerveux. Neurologues et neurochirurgiens vasculaires, neuroradiologues, radio-oncologues et autres professionnels de la santé mettent leur expertise en commun afin d’établir un diagnostic et d’offrir des soins hautement spécialisés aux patients provenant de toutes les régions du Québec. Cette prise en charge multidisciplinaire, intégrée et novatrice, permet non seulement de réduire le nombre de déplacements et les délais d’attente pour ces patients et leurs proches aidants, mais elle contribue également à l’amélioration des connaissances sur les malformations vasculaires du système nerveux, à travers la recherche et l’enseignement.

Pour le Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM, « le Centre de référence des anomalies neurovasculaires rares est l’exemple parfait de l’approche globale de notre établissement en matière de médecine ambulatoire pour adulte, qui est d’offrir aux patients ayant des problèmes de santé complexes une approche intégrée leur permettant, grâce à la collaboration des professionnels et des spécialistes, de recevoir les meilleurs soins et services. »

Une visite, un diagnostic, un plan thérapeutique

Selon le Dr Christian Stapf, neurologue vasculaire et co-responsable du projet, le Centre de référence se distingue du fait que « les patients, en provenance de toute la province, peuvent obtenir, en une seule visite au CHUM, une exploration diagnostique, une prise en charge par plusieurs spécialistes et un plan thérapeutique multidisciplinaire. » Chaque semaine, tous les experts du Centre de référence se réunissent pour discuter des cas plus complexes. Afin d’assurer le suivi clinique de patients provenant de l’extérieur de la région de Montréal, la mise en place d’un système de téléconsultation est en développement.

« La participation au sein de plusieurs projets de recherche clinique est systématiquement proposée aux patients et à leurs proches, y compris des projets de suivi longitudinal, des études d’évaluation de la qualité de la prise en charge, des études thérapeutiques innovatrices, etc. », ajoute le Dr Grégory Jacquin, également neurologue vasculaire. La recherche est un élément majeur de l’évolution continue de la pratique médicale.

Le Centre de référence est finalement lié avec les programmes d’enseignement et de formation de toutes les surspécialités médicales et d’autres disciplines concernées afin d’assurer la participation systématique des post doctorants (fellows), des médecins résidents en neurologie vasculaire, neuroradiologie interventionnelle et neurochirurgie vasculaire ainsi que d’étudiants des cycles supérieurs.

Anomalies vasculaires : détection et traitement

La détection d’une anomalie vasculaire chez les patients s’effectue souvent à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Ces patients, âgés majoritairement de 20 à 40 ans, peuvent présenter d’autres symptômes tels que des crises d’épilepsie (épilepsie vasculaire), des maux de tête (céphalées secondaires) ou un déficit focal progressif. Parfois, une anomalie vasculaire du cerveau est découverte fortuitement dans le cadre d’une imagerie du cerveau, sans que le patient ait le moindre symptôme.

« Le diagnostic des patients atteints de ces maladies peu fréquentes s’avère parfois difficile, souligne la Dre Daniela Iancu, neuro-radiologue au CHUM. Les malformations artérioveineuses, les cavernomes, les anévrismes cérébraux familiaux ou la maladie de Moyamoya relèvent d’un bilan d’imagerie assez précis. » « Certains patients requièrent un traitement interventionnel, soit par neurochirurgie, par voie endovasculaire (neuroradiologie interventionnelle), par radiothérapie stéréotaxique, ou par une combinaison de plusieurs modalités », précise le Dr Michel Bojanowski, neurochirurgien vasculaire. Parfois, la symptomatologie des patients est parfaitement contrôlée sans qu’une intervention soit nécessaire. Les patients bénéficient d’un suivi médical multidisciplinaire et, selon leur condition, leurs besoins et leurs préoccupations, sont soutenus par des professionnels tels que : infirmières, physiothérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, nutritionnistes, psychologues, neuropsychologues ou travailleurs sociaux.

À propos du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)

Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal est un hôpital innovant au service des patients. Il offre les meilleurs soins, spécialisés et surspécialisés, aux patients et à toute la population québécoise. Grâce à ses expertises uniques et ses innovations, il améliore la santé de la population adulte et vieillissante. En tant que centre hospitalier de l’Université de Montréal, le CHUM a une vocation de soins, de recherche, d’enseignement, de promotion de la santé ainsi que d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé, afin d’améliorer sans cesse la qualité des soins et la santé de la population. Depuis l’automne 2017, les patients et leurs proches vivent une expérience hospitalière renouvelée dans les nouvelles installations du CHUM. chumontreal.qc.ca

À propos du programme de santé neurovasculaire du CHUM

  • Plus grand programme au Québec et parmi les plus grands au Canada
  • + 800 admissions de patients victimes d’AVC par année
  • traitement spécialisé par thrombectomie pour plus de 250 patients par année (près de 50% des patients traités au Québec)
  • Centre de référence AVC pour l'île de Montréal, Laval, la Rive-Nord et la Rive-Sud
  • Service de télémédecine AVC pour des hôpitaux de la moitié de la province (centre et ouest du Québec)
     

Sur la photo (de gauche à droite) :

Lucie Paré, patiente de l’extérieur de Montréal, Dr Grégory Jacquin, neurologue vasculaire, Line Beaudet, infirmière et conseillère en soins spécialisés sénior – recherche clinique, Dr Christian Stapf, neurologue vasculaire, Dre Daniela Iancu, neuroradiologue, Dre  Chiraz Chaalala, neurochirurgienne, Catherine Gagnon, patiente de Montréal, Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM, Dr Michel Bojanowski, neurochirurgien, Dre  Nicole Daneault, directrice du programme de santé neurovasculaire.

 

 

Montreal, February 25, 2019 ─ CHUM announced today the creation of the Centre de référence des anomalies neurovasculaires rares du CHUM (referral centre for rare neurovascular abnormalities), an initiative unlike any other in Canada for patients with often poorly known diseases of the nervous system. Vascular neurologists and neurosurgeons, neuroradiologists, radiation oncologists and other health care professionals will pool their expertise to establish a diagnosis and provide highly specialized care to patients from all over Quebec. This multidisciplinary, integrated and innovative approach not only reduces travel and wait times for these patients, but also helps improve knowledge about vascular malformations of the nervous system through research and teaching.

For Dr. Fabrice Brunet, CEO of CHUM, “The Centre de référence des anomalies neurovasculaires rares is a perfect example of our institution’s comprehensive approach to adult outpatient medicine, which is to offer patients with complex health problems an integrated approach allowing them to receive the best care and services thanks to the collaboration of professionals and specialists.”

One visit, one diagnosis, one treatment plan

According to Dr. Christian Stapf, a vascular neurologist and the project’s co-lead, the referral centre stands out by the fact that, “with a single visit to CHUM, patients from all over the province can receive a diagnostic investigation, care from several specialists and a multidisciplinary treatment plan. ” Every week, all the experts of the referral centre get together to discuss the most complex cases. For the clinical follow-up of patients living outside the Montreal area, a remote consultation system is currently under development.

“Patients and their loved ones are systematically asked to participate in several clinical research projects, including longitudinal follow-up studies, care quality assessment studies, innovative therapeutic studies, etc.,” added Dr. Grégory Jacquin, also a vascular neurologist. Research is a major component in the continued advancement of medical practice.  

Lastly, the referral centre has ties with the academic and training programs of all the medical subspecialties concerned and other relevant disciplines in order to ensure the systematic participation of post-doctoral students (fellows), residents in vascular neurology, interventional neuroradiology and vascular neurosurgery as well as graduate students.

Vascular abnormalities: detection and treatment

The detection of a vascular abnormality in patients often occurs following a stroke. These patients, for the most part in the 20 to 40 age range, may present other symptoms such as epileptic seizures (vascular epilepsy), headaches (secondary headaches) or a progressive focal deficit. Sometimes a vascular abnormality of the brain is discovered by chance during a brain scan, without the patient having the slightest symptom.

“It is sometimes difficult to diagnose patients with these rare diseases,” emphasized CHUM neuroradiologist Dr. Daniela Iancu. “Arteriovenous malformations, cavernomas, familial brain aneurysms and Moyamoya disease require quite precise imaging analysis.” “Some patients require interventional treatment, either by neurosurgery, an endovascular procedure (interventional neuroradiology), stereotactic body radiotherapy, or a combination of several methods,” explained vascular neurosurgeon Dr. Michel Bojanowski. Sometimes the patients’ symptomatology is controlled very well without any need for an intervention. Patients benefit from multidisciplinary medical follow-up and, depending on their condition, needs and concerns, are supported by professionals such as nurses, physical therapists, occupational therapists, speech therapists, nutritionists, psychologists, neuropsychologists and social workers.
 

About Centre hospitalier de l’Universite de Montreal (CHUM)

The Centre hospitalier de l’Universite de Montreal is an innovative hospital devoted to serving patients. It provides the highest quality specialized and ultraspecialized care to patients and the general public all over Quebec. Through its unique expertise and innovations, its aim is to improve the health of the adult and aging population. As the Université de Montréal hospital, CHUM is dedicated to care, research, teaching, health promotion, and the assessment of technology and health intervention methods in order to continually improve the quality of care and the health of the population. Since the fall of 2017, patients and their families have been able to enjoy a renewed hospital experience at CHUM’s new facilities. chumontreal.qc.ca

About the CHUM’s neurovascular health program

  • The largest program in Quebec and among the largest in Canada
  • 800+ admissions of stroke patients annually
  • Specialized treatment by thrombectomy for more than 250 patients every year (about 50% of patients treated in Quebec)
  • Stroke referral centre for the island of Montreal, Laval, and the north and south shores of Montreal
  • Telestroke services for half of the province’s hospitals (central and western parts of Quebec)