Prix d'excellence 2019 du CRCHUM : un grand millésime


Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) est fier de dévoiler les trois lauréats de ses Prix d'excellence  2019.

Cette année encore, cette nouvelle cuvée souligne la performance exceptionnelle de chercheuses et de chercheurs du CRCHUM dans la recherche en santé. Ce millésime est d’ores et déjà à mettre aux côtés des excellents crus passés, ceux de 2018 et 2017 entre autres.
 

Prix d’excellence 2019 ‒ Carrière

Jacques A. de Guise, B. Ing., M. Sc. A, Ph. D.

Chercheur d’exception, leader bienveillant et rassembleur, un brin visionnaire : les collègues de Jacques A. de Guise ne tarissent pas d’éloges sur son compte. À vrai dire, l’homme cumule les affiliations prestigieuses en toute humilité.

Responsable de l’axe Imagerie et Ingénierie au CRCHUM, il occupe les postes de professeur titulaire au département de génie des systèmes de l’ÉTS et de professeur associé au département de chirurgie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Doit-on rappeler qu’il détient aussi la Chaire de recherche du Canada en imagerie 3D et ingénierie biomédicale et la Chaire Marie-Lou et Yves Cotrel de recherche en orthopédie du département de chirurgie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal?

« C’est un grand privilège de compter Jacques de Guise parmi nos chercheurs. Véritable pionnier dans plusieurs domaines de l’imagerie médicale et leader incontesté, il a su intégrer de manière très originale et novatrice la démarche qualité et le partenariat avec les patients dans sa programmation de recherche », dit Vincent Poitout, directeur de la recherche du CHUM et directeur scientifique du CRCHUM.

Dans chacun de leurs projets, les équipes menées par Jacques de Guise écoutent les voix des patients-partenaires et accueillent leurs maux afin de s’assurer que les recherches menées ont un impact réel sur leurs vies. En ce sens, l’approche Living Lab qui intègre clinicien, industriel et patient au cœur de la recherche universitaire lui doit beaucoup.

Depuis le début de sa carrière, il a su faire le pont entre plusieurs disciplines (ingénieurs, cliniciens et industriels) et favoriser des travaux novateurs comme l’atteste son récent projet financé par le programme Audace du FRQS.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il est le fondateur et directeur du Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie (LIO), affilié à l’ÉTS, au CRCHUM et aux centres de recherche du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine de Montréal et de l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal. Un laboratoire d’où émergeront notamment des innovations telles que le système de radiologie biplan à très faibles doses de rayons X, aujourd’hui commercialisé par la Société EOS Imaging, ou encore la genougraphie, connue sous le nom commercial KneeKG (Emovi).

Pour toutes ces raisons, Jacques A. de Guise est le lauréat du Prix d’excellence 2019 dans la catégorie « Carrière », en reconnaissance de sa contribution scientifique exceptionnelle tout au long de sa carrière.

« Évidemment, c’est un immense honneur. Un prix carrière? J’espère que cela ne veut pas dire : tasse-toi! », lance avec humour Jacques avant de revenir en images sur sa vie, sur ses précieuses collaborations, ainsi que sur les hommes et les femmes qui ont su lui faire confiance au fil des ans.
 

Prix d’excellence 2019 ‒ Jeune chercheur

Nicolas Chomont, Ph. D.

Chercheur régulier au CRCHUM (axe Immunopathologie) et professeur au département de microbiologie, infectiologie et immunologie à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Nicolas Chomont est récompensé par le Prix d’excellence 2019 — catégorie « Jeune chercheur ». Ce prix souligne la contribution scientifique exceptionnelle d’un chercheur dont le programme de recherche est établi depuis moins de dix ans.

Après un retour vulgarisé sur ses récents travaux de recherche, Nicolas Chomont a rappelé avec justesse et émotion qu’on ne fait pas de la recherche seul, qu’on n’obtient pas des prix seul. « Je dois beaucoup à mon équipe et à mes collaborateurs. »

« Sur la scène internationale, Nicolas est un jeune chercheur qui s’est imposé comme un chef de file dans la compréhension des mécanismes de la persistance du VIH au cours des traitements antirétroviraux afin de développer des stratégies d’éradication du virus. Nous sommes fiers qu’il ait choisi d’établir sa carrière au CRCHUM », dit Vincent Poitout.

Avec 119 articles publiés, dont 73 depuis 2014, notamment dans des journaux à haut facteur d’impact, la productivité scientifique de Nicolas Chomont est remarquable. Mais, bien au-delà des chiffres, il bénéficie d’une reconnaissance internationale et est régulièrement sollicité pour faire partie de comités d’organisation de conférences mondiales : l’International AIDS Conference et l’International workshop on HIV Persistence During Therapy par exemple.

Depuis 2016, il est le seul Canadien membre du comité organisateur de la Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections (CROI), une conférence annuelle de référence dans le domaine. Sur le plan québécois, il est membre du comité de direction du réseau sida/MI du FRQS depuis 2018.

Enseignant universitaire talentueux, il a été récompensé en 2018 par le prix d’excellence en enseignement décerné par les étudiants du département de microbiologie, infectiologie et immunologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.
 

Prix d’excellence 2019 ‒ Contribution scientifique de l’année

Francis Rodier, Ph. D.

Dans la catégorie « Contribution scientifique de l’année », Francis Rodier, chercheur au CRCHUM (axe Cancer) et professeur au département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, remporte le Prix d’excellence 2019 pour son étude « Exploiting interconnected synthetic lethal interactions between PARP inhibition and cancer cell reversible senescence » publiée dans Nature Communications.

« La recherche translationnelle, c’est-ce qui m’a poussé à venir travailler au CRCHUM il y a quelque années. Je suis vraiment heureux que ce prix récompense des travaux qui vont en ce sens », rappelle Francis Rodier. Et pour cause, les résultats de sa recherche sont le fruit d’une collaboration étroite entre son laboratoire et le groupe de recherche sur le cancer de l’ovaire dirigé par Anne-Marie Mes-Masson et la Dre Diane Provencher.

L’équipe de chercheurs a mis au point une combinaison thérapeutique en deux étapes pour éliminer des cellules cancéreuses. Dans leur étude, ils démontrent sur des cellules de patientes atteintes du cancer de l’ovaire la plus grande efficacité thérapeutique de ce « crochet suivi d’un uppercut », basé sur la manipulation de l’état du vieillissement cellulaire.

L’Institut du Cancer de Montréal; les Instituts de recherche en santé du Canada, l’Institut de recherche Terry Fox; la Société de recherche sur le cancer en partenariat avec Cancer de l’ovaire Canada et le Fonds de recherche du Québec — Santé ont tous participé au financement de cette recherche.

Pour Vincent Poitout, « le travail de l’équipe de Francis Rodier et de ses collaborateurs, récompensé par ce prix, ouvre une nouvelle voie thérapeutique pour le traitement de certains cancers et représente un magnifique exemple de l’apport de la recherche fondamentale aux innovations médicales. »
 

À propos des Prix d’excellence en recherche du CRCHUM

Décernés depuis 2012, les Prix d’excellence en recherche du CRCHUM sont des prix honorifiques qui mettent à l’avant-scène la contribution significative de nos chercheuses et chercheurs à l’avancement de la recherche en santé.

Les lauréats sont sélectionnés par le comité scientifique du Centre de recherche parmi nos quelque 140 chercheurs réguliers.
 

Pour en savoir plus

Consultez la fiche biographique des lauréats pour découvrir leurs profils et leurs publications scientifiques.

• Jacques A. de Guise

• Nicolas Chomont

• Francis Rodier