Marie-Josée HÉBERT

M.D., FRCPC, MACSS

Chercheur régulierImmunopathologie
Marie-Josée HÉBERT

Publications

Le patient qui a besoin d’assistance immédiate ne doit pas communiquer directement avec le chercheur. Il doit plutôt appeler le cabinet du médecin ou prendre d’autres mesures appropriées, comme se rendre au service d’urgence le plus proche.

Postes

Néphrologue-transplanteur CHUM

Professeure titulaire Département de médecine, Université de Montréal

Titulaire Chaire Shire en néphrologie et en transplantation et régénération rénales, Université de Montréa

Vice-rectrice Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l'innovation, Université de Montréal

Chaire de recherche

Titulaire Chaire Shire en néphrologie et en transplantation et régénération rénales de l'Université de Montréal

Autre affiliation

Presidente Conseil d’administration des IRSC

Intérêts de recherche

Recherches sur la caractérisation des voies qui régissent le remodelage vasculaire rénal et sur l’importance de ces voies dans la dysfonction rénal chez les transplantés et les patients atteints d’insuffisance rénale.

Caractérisation des biomarqueurs de la mort cellulaire endothéliale pour une meilleure prédiction et prévention de la fibrose rénale déclenchée par une lésion rénale aiguë.

Caractérisation des voies moléculaires contrôlant la biogenèse et les activités immunogènes des vésicules membranaires apoptotiques et des  auto-anticorps LG3 et traduire ces résultats chez l’homme pour améliorer la prédiction et la gestion du rejet.

Titulaire d’un diplôme d’études spécialisées en néphrologie de l’Université de Montréal et d’une formation postdoctorale au Brigham and Women’s Hospital, affilié à l’Université Harvard, Marie-Josée Hébert est néphrologue-transplanteuse et chercheuse au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), professeure à la Faculté de médecine et titulaire de la Chaire Shire en néphrologie et en transplantation et régénération rénales. Elle est l’une des fondatrices du Programme national de recherche en transplantation du Canada et qu’elle a co-dirigé jusqu’en 2022. Ses travaux ont notamment permis de découvrir de nouveaux mécanismes impliqués dans le rejet d’organes greffés et
l’insuffisance rénale chronique.

Membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé, elle a remporté le prix Dr John B. Dossetor (2015) et la Médaille d’excellence en recherche (2016) de la Fondation canadienne du rein en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la recherche néphrologique. Depuis novembre 2015, elle est Vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l'innovation de l’Université de Montréal. A ce titre, elle a joué un rôle central dans la mise sur pied de grandes initiatives intersectorielles de recherche et de mobilisation des connaissances dont l’Institut de valorisation des données (IVADO), le Mila, le Consortium santé numérique et la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle.

Elle a été nommée Présidente du Conseil d’administration des Instituts de recherche en santé du Canada en septembre 2022.

Autres subventions des IRSC et de la Fondation canadienne du rein et le FRSQ.

Immunopathologie

L’axe Immunopathologie regroupe un ensemble de chercheurs et de chercheuses qui couvrent un continuum de recherche fondamentale et clinique, articulée autour des processus immuno-inflammatoires impliqués dans la perturbation et la restauration de l’homéostasie.   Ces activités s’ancrent dans …

En savoir plus