Naglaa SHOUKRY

Naglaa SHOUKRY

Publications

Le patient qui a besoin d’assistance immédiate ne doit pas communiquer directement avec le chercheur. Il doit plutôt appeler le cabinet du médecin ou prendre d’autres mesures appropriées, comme se rendre au service d’urgence le plus proche.

Postes

Directrice Laboratoire d’immunologie de foie, CRCHUM

Professeure accréditée Département de microbiologie et immunologie, Université de Montréal

Professeure titulaire Département de médecine, Université de Montréal

Autre affiliation

Directrice Réseau canadien sur l'hépatite C (CanHepC)

Intérêts de recherche

Les maladies hépatiques chroniques et la fibrose hépatique avancée, connue sous le nom de cirrhose, ont presque doublé au Canada au cours des deux dernières décennies. La fibrose hépatique est multifactorielle. Elle peut être causée par différents facteurs soit par une lésion hépatique due à des toxines, de la consommation d'alcool, d’une hépatite virale (B ou C) ou d’une stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). La cirrhose est le principal risque de développer un cancer du foie ou un carcinome hépatocellulaire (CHC). Le CHC est à la hausse en Amérique du Nord. Les antiviraux à action directe (AAD), qui guérissent complètement le virus de l'hépatite C (VHC), devraient réduire la fibrose liée au VHC. Cependant, il n'est pas clair que cela inverse la fibrose et a un impact sur l'incidence du CHC, en particulier chez les personnes atteintes de cirrhose. En outre, la hausse du taux d'obésité devrait entraîner une augmentation des maladies du foie et du CHC liées à la NAFLD.

Depuis son arrivée au CRCHUM en 2005, notre groupe a mis en place un programme de recherche translationnelle en immunologie hépatique axé sur l'immunité contre le VHC. En collaboration avec des cliniciens du CRCHUM, nous avons construit une cohorte unique de patients à différents stades de l'infection par le VHC et une biobanque qui nous a permis d'aborder des questions clés en immunopathologie du VHC. Reconnaissant l'incidence accrue des maladies du foie à un stade avancé et du cancer du foie avec diverses étiologies, notre programme s'est élargi pour étudier les mécanismes immunologiques de la fibrose hépatique et du CHC. Notre programme de recherche comporte deux thèmes de recherche complémentaires :

  1. Identifier les corrélations de l'immunité protectrice contre le VHC chez les personnes à haut risque qui s'injectent des drogues et définir les paramètres / signatures à utiliser comme référence pour mesurer l'efficacité des nouveaux vaccins anti-VHC. Ce thème utilise des approches immunologiques et transcriptomiques à haute résolution pour définir ces signatures protectrices et les interactions entre les cellules T et les cellules B de la réponse immunitaire.
     
  2. Comprendre les mécanismes immunologiques de la progression de la maladie du foie et de l'apparition du cancer du foie, en mettant l'accent sur la diversité immunologique et les cytokines qui peuvent favoriser le développement du cancer et/ou atténuation de la réponse immunitaire contre les cellules cancéreuses. Et déterminer comment ces facteurs influencent la réponse aux nouvelles immunothérapies anticancéreuse.

Immunopathologie

L’axe Immunopathologie regroupe un ensemble de chercheurs et de chercheuses qui couvrent un continuum de recherche fondamentale et clinique, articulée autour des processus immuno-inflammatoires impliqués dans la perturbation et la restauration de l’homéostasie.   Ces activités s’ancrent dans …

En savoir plus