Dépister la rétinopathie diabétique grâce à l’intelligence artificielle

Le CHUM et l’entreprise DIAGNOS collaborent dans le cadre d’une vitrine technologique qui permettra d’offrir un service de dépistage de la rétinopathie diabétique automatisé assistée par intelligence artificielle aux patients diabétiques du CHUM. Le gouvernement du Québec en a officiellement fait l’annonce hier.

Au cours des 6 prochains mois, la technologie FLAIRE de DIAGNOS, permettra d’augmenter l’accessibilité des patients du CHUM à un dépistage rapide et non invasif de la rétinopathie diabétique, une complication du diabète pouvant mener à la cécité.

Le dépistage s’effectuera à la clinique d’endocrinologie, située à l’Hôtel-Dieu, par une photographie du fond de l’œil (rétine), puis l’image sera identifiée et triée par la plate-forme CARA. Les patients présentant une rétinopathie diabétique seront référés au département d’ophtalmologie du CHUM, qui effectuera également des audits de qualité de la plate-forme.

L’initiative concertée du département d’ophtalmologie et du service d’endocrinologie du CHUM permettra d’améliorer la trajectoire de soins des patients diabétiques. Elle permettra également à DIAGNOS, une entreprise québécoise présente dans 16 pays, de démontrer son savoir-faire, ici, en matière d’intelligence artificielle.

Pour lire l’article publié dans Montreal Gazette (en anglais).