Parole-CEVARMU, un projet de recherche où les voix des pairs apaisent les maux


150. C’est le nombre de patients admis chaque année au Centre d’expertise en réimplantation ou revascularisation microchirurgicale d’urgence (CEVARMU) du CHUM pour une amputation traumatique et/ou une revascularisation d’un membre supérieur. 150 personnes qui seront soignées et suivies de près dans ce centre unique au Québec avant de repartir chez elles. Un retour délicat où, souvent isolées, elles risquent de mettre en péril la réussite de leur chirurgie et leur réintégration sociale.

Pour pallier ce danger, la chercheuse et médecin Marie-Pascale Pomey a mis sur pied un programme de parrainage par des pairs. Lors d’un premier projet financé par la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé, elle avait pu montrer que le soutien par un pair est important dans l’adhésion aux traitements de réadaptation par les patients, qu’il se fasse en personne ou à distance par le biais de la télésanté.

Avec son projet de recherche, PAROLE-CEVARMU, la Dre Pomey entend désormais évaluer en contexte réel l’impact du programme de soutien par les pairs au CEVARMU. Au travers d’un essai pragmatique randomisé mené sur une centaine de patients pendant 18 mois, des patients suivis par des pairs seront comparés à d’autres qui ne bénéficient pas d’un accompagnement. Les personnes accompagnées auront des suivis en personne, puis à distance. Le contact visuel offert par la télésanté peut être thérapeutique. L’étude permettra de le déterminer, et documentera l’adhésion aux traitements des patients, leur récupération fonctionnelle finale et leur perception de leur handicap.

Ce projet unique est un exemple de partenariat entre chercheurs, cliniciens, professionnels de santé, gestionnaires et patients.

Si vous souhaitez devenir patients accompagnateurs dans ce projet unique, prière de contacter Audrey-Maude Mercier à l'adresse courriel suivante : audrey-maude.mercier.chum@ssss.gouv.qc.ca.