La Dre Julie Bruneau titulaire d'une nouvelle chaire de recherche du Canada


La Dre Julie Bruneau, chercheuse au Centre de recherche du CHUM et professeure au Département de médecine familiale et médecine d’urgence de l’Université de Montréal, devient titulaire de la Chaire de recherche du Canada en médecine des toxicomanies pour les sept prochaines années.

Au Canada comme ailleurs dans le monde, l’usage de drogues a de graves conséquences sur la santé des personnes qui les consomment.

C’est d’autant plus vrai pour les utilisateurs de drogues injectables qui sont touchés de manière disproportionnée par les épidémies de surdoses d’opioïdes et du virus de l’hépatite C (VHC). Au pays, les deux tiers des personnes, qui s’injectent des drogues, ont déjà été infectés par le VHC et représentent la majorité des nouvelles infections recensées.

Ces crises de santé publique mettent en lumière les lacunes existantes dans l’accès aux soins et dans la continuité des soins de santé pour les usagers de drogues.

Dans son programme de recherche, la Dre Bruneau abordera les questions d’équité et de qualité de soins pour cette population vulnérable. Ultimement, ses travaux de recherche ouvriront des perspectives sur les façons d’améliorer la santé des consommateurs de drogues, et sur les manières de réduire les méfaits et les décès chez les utilisateurs de drogues injectables.

La chaire de la Dre Bruneau fait partie des 182 que le gouvernement fédéral vient d’accorder ou de renouveler dans des universités canadiennes en y investissant 140 millions de dollars. Il s’agit du premier de deux cycles de financement qui seront annoncés cette année dans le cadre de la 20e année du Programme des chaires de recherche du Canada.