Sarah LARNEY

Sarah LARNEY

Publications

Le patient qui a besoin d’assistance immédiate ne doit pas communiquer directement avec le chercheur. Il doit plutôt appeler le cabinet du médecin ou prendre d’autres mesures appropriées, comme se rendre au service d’urgence le plus proche.

Poste

Professeure adjointe Département de médecine de famille et de médecine d’urgence, Université de Montréal

Autre affiliation

Chercheuse principale adjointe Centre national de recherche sur les drogues et l’alcool, Université de New South Wales

Intérêts de recherche

Les travaux de Sarah Larney se concentrent sur l'épidémiologie et la prévention des méfaits de la drogue tels que l'infection par l'hépatite C, les blessures et les maladies liées à l'injection (par exemple les abcès), la surmortalité et les contacts avec le système judiciaire pénal. Elle développe un programme de recherche sur le vieillissement des personnes qui consomment des drogues. Les projets actuels comprennent : une évaluation rapide des effets la COVID-19 sur les personnes qui s'injectent des drogues un examen systématique rapide des effets des Big Events tels que les catastrophes naturelles, les récessions économiques et les pandémies sur les consommateurs de drogues et la prestation de services de réduction des risques et de traitement de la toxicomanie analyse de la mortalité dans la cohorte Hepco des personnes qui s'injectent des drogues. Il s'agit d'une étude de cohorte prospective de longue date, ayant un lien avec les données administratives sur les décès. Nous visons à évaluer les modèles et les changements dans le temps des causes de décès, en nous concentrant particulièrement sur la compréhension de l'influence d'un logement instable sur les résultats de la mortalité.

Carrefour de l'innovation

Cet axe de recherche s’inscrit dans la volonté de faire du CHUM un hôpital apprenant, enseignant et communicant et de contribuer à l’atteinte des objectifs du développement durable pertinents aux enjeux de santé des individus et des populations. La recherche au Carrefour est donc multidiscipl…

En savoir plus
Groupe de discussion avec une patiente partenaire