L’équipe d’Anne-Marie Mes-Masson récipiendaire du concours LEADACTION en cancer du sein


L’équipe d’Anne-Marie Mes-Masson, chercheuse régulière au Centre de recherche du CHUM, est l’une des quatre équipes récipiendaires du concours LeadAction | Breast Cancer du Sein.

Ce concours a été lancé conjointement par la Fondation cancer du sein du Québec (FCSQ) et IRICoR à travers le Canada.

Leur projet de recherche intitulé « Développement de petites molécules inhibitrices de la GTPase Ran en tant qu’agents anticancéreux » a pour objectif de démystifier le rôle d’une protéine responsable de la propagation du cancer du sein triple négatif. Le cancer du sein est beaucoup plus difficile à traiter au stade métastatique. Les cellules cancéreuses sont très dépendantes de l’expression du Ran pour leur survie, ce qui fait de cette protéine une excellente cible thérapeutique.

Des tests sont actuellement réalisés sur des molécules pour freiner la protéine Ran dans le but de ralentir ou d’arrêter la progression du cancer du sein.

Ce soutien financier de 600 000 $ permettra à l’équipe d’accélérer leurs travaux de recherche innovants en cancer du sein afin de proposer davantage d’options thérapeutiques aux personnes touchées.

Pour en savoir plus, consulter l’étude précédente d’Anne-Marie Mes-Masson et de la Dre Provencher.

Les cellules cancéreuses sont très dépendantes de l’expression de Ran pour leur survie, ce qui fait de cette protéine une excellente cible thérapeutique.