Un premier centre d’expertise consacré à la santé cardiovasculaire de la femme au CHUM 


Montréal, le 28 octobre – Alors que plus d’une Canadienne sur trois présente une maladie cardiovasculaire, le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), soutenu par d’importants donateurs privés, annonce l’ouverture officielle de Cardio F, le premier centre québécois d’expertise en santé cardiovasculaire de la femme alliant le volet clinique au volet recherche. 

Fort d’un don octroyé par la Fondation du CHUM grâce aux 5,5 M$ versés par la Fondation Caroline Durand, Brault & Martineau et la Fondation Jacques & Michel Auger, Cardio F offrira des soins spécialisés et des activités de recherche dédiées à la santé cardiovasculaire de la femme.
Première cause d’hospitalisation au pays, les maladies cardiovasculaires de la femme sont plus insidieuses et plus difficiles à diagnostiquer que celles de l’homme. Fatigue, nausée, bouffées de chaleur, engourdissement du visage et douleur épigastrique sont autant de symptômes qui mènent les femmes à consulter. « Puisque les symptômes se manifestent de façon différente, les femmes subissent des examens et des hospitalisations à répétition sans que l’on découvre la véritable cause de leur problème », indique Jessica Forcillo, chirurgienne cardiaque au CHUM.

Cette distorsion n’est pas étrangère au fait que les femmes souffrant de maladies cardiovasculaires sont évaluées et traitées comme les hommes, une conséquence directe du manque de recherche effectuée sur les femmes. « Au sein même de la cardiologie générale, les spécificités propres au diagnostic féminin sont très peu connues », ajoute la cardiologue Christine Pacheco, seule médecin spécialiste au Québec à détenir une surspécialisation en santé de la femme.   

 

Un centre d’expertise au CHUM et une première clinique satellite à l’Hôpital Pierre-Boucher  

À raison de quelques jours par semaine, le centre alternera entre des activités de soins et des activités destinées à la recherche. Évaluées par des cardiologues et épaulées par une équipe multidisciplinaire, les femmes prises en charge au CHUM devront y être dirigées par un médecin. Elles devront également présenter une maladie cardiaque établie affectant davantage les femmes ou possédant des facteurs de risque cardiovasculaires qui leur sont propres. Les patientes résidant sur la Rive-Sud de Montréal pourront également se prévaloir d’un suivi médical spécialisé réalisé à l’Hôpital Pierre-Boucher lors d’une clinique mensuelle.        

 

Cardio F mise sur la recherche clinique pour l’avancement des connaissances

Au-delà des soins reçus, les patientes auront l’opportunité de participer à des activités de recherche et de contribuer à l’avancement des connaissances. « À terme, nous visons de faire des essais cliniques afin d’améliorer le traitement et le pronostic des patientes, toujours dans le souci d’améliorer leur prise en charge. Parmi les projets à l’étude, les facteurs de risque non traditionnels causant des maladies cardiovasculaires seront étudiés de façon prioritaire », précise la Dre Forcillo.      

 

5,5 millions en dons privés pour soutenir la recherche   

Les activités de recherche de Cardio F sont rendues possibles grâce aux dons amassés par la Fondation du CHUM et sa présidente-directrice générale, Mme Julie Chaurette, qui ont su réunir des femmes d’influence à cette cause. Mme Sandrine Simard, qui représentait la Fondation Caroline Durand lors de l’évènement, rappelait que les derniers souhaits de Mlle Durand étaient de venir en aide aux personnes atteintes de divers troubles, comme les maladies cardiaques, dont elle-même souffrait. « La nouvelle génération désire poursuivre la mission philanthropique de la Fondation Caroline Durand afin de soutenir la recherche médicale », a-t-elle ajouté.

Mme Michèle Des Groseillers a poursuivi en indiquant que « c’est avec fierté que Brault & Martineau contribue à l’avancement de la recherche. C'est notre mission de soutenir des projets novateurs comme Cardio F, qui permettra au CHUM d’être un leader en santé cardiovasculaire de la femme. »   

Avant de conclure l’évènement, Mme Sylvie Auger a tenu à féliciter l’équipe de Cardio F, qui aura un impact concret sur la santé et la vie de milliers de Québécoises et de leurs familles. « C’est un honneur pour la Fondation Jacques et Michel Auger de contribuer à l’approfondissement des connaissances sur les différentes pathologies cardiaques spécifiques aux femmes. »   

Pour plus d’information sur le centre d’expertise Cardio F, consultez notre site web au chumontreal.qc.ca/cardiof. Consultez le site de la Fondation Cœur + AVC pour connaître les signes d’une crise cardiaque et les facteurs de risque propres aux femmes.