10 INNOVATIONS QUI CONTRIBUENT À VOTRE SANTÉ


L'événement INNOVE-ACTION, qui se tient au 13 au 15 novembre 2018, met l'innovation et l'intelligence artificielle à l'honneur. Des innovations, il y en a partout au CHUM! En voici dix, implantées ou en voie de l’être, au service des patients!

1.    Finies les cartes d’hôpital!

Une innovation simple en apparence, mais qui facilite grandement la vie des patients! Lors d’un rendez-vous, il suffit de s’enregistrer à l’une des bornes d’enregistrement, situées à proximité des cliniques, en passant sa carte d’assurance maladie sous le lecteur de la borne et de prendre le coupon.

2.    Une imprimante 3D pour des traitements de radio-oncologie personnalisés

Des patients suivis en radio-oncologie bénéficient déjà de l’impression 3D. Certains, souffrant de cancer oculaire, utilisent des prototypes pour immobiliser leurs yeux pendant le traitement. François DeBlois, chef du Service de physique en radio-oncologie au CHUM, et son équipe, travaillent également à la création de bolus personnalisés pour optimiser les traitements de radiothérapie.

Ce matériel vise à ajuster la dose sur une surface précise de peau. Lorsque préfabriqué il est moins adaptable à la morphologie des patients (seins, visage, nez, etc.). L’imprimante 3D peut, à partir d’un scan du patient, créer un bolus épousant la partie du corps à traiter. Les possibilités étant quasi infinies et les coûts avantageux, de nombreuses applications sont en cours de développement. 

3.    Prédire les crises d’épilepsie comme on prédit la météo

Un projet de recherche vise à utiliser l’intelligence artificielle pour prédire les probabilités qu’une crise survienne, comme on prédit les probabilités de précipitations. Grâce à un enregistrement continu de l’activité du cerveau combiné à un logiciel d’analyse, le patient recevrait sur son téléphone un signal l’informant de la probabilité qu’une crise survienne dans les prochaines heures. Un délai suffisant pour se mettre en sûreté. Il serait même envisageable, à long terme, de créer un système intracrânien responsable de libérer localement un traitement ciblé pour empêcher la crise.

4.    L’idéarium : au-delà des idées, un espace pour les développer

Inauguré par la Direction de l'enseignement et de l'Académie CHUM (DEAC), l’idéarium vient de voir le jour! La DEAC est fière de mettre à la disposition des professionnels du CHUM et de ses partenaires un lieu de rencontre pour mettre à profit l’intelligence collective. La DEAC souhaite solliciter une communauté innovante afin de résoudre des problématiques et trouver des solutions pour améliorer la santé de la population.

Cet espace servira notamment à organiser des rencontres pour la communauté du CHUM (patients, étudiants, médecins, personnel clinique et non clinique) et des partenaires externes (entreprises privées et organismes divers). Nous sommes heureux de vous annoncer que le premier partenaire à y collaborer est Hacking Health.

5.    L’intelligence artificielle dans l’assiette des patients

Le CHUM et Nutritek projettent d’utiliser un logiciel d’intelligence artificielle pour élaborer des menus individualisés. Grâce à des algorithmes, les aliments et quantités seront sélectionnés avec précision pour combler les besoins nutritionnels tout en respectant les goûts alimentaires des patients. Nutritionnistes et techniciennes en nutrition gagneront en temps et en précision. Elles seront plus longtemps auprès des patients pour effectuer de l’enseignement et dépister la malnutrition. Pour les patients, une meilleure alimentation signifie une meilleure réponse aux traitements, une diminution des risques de complications ou du temps d’hospitalisation. Le CHUM servira de modèle aux autres centres hospitaliers désirant implanter ce logiciel.

6.    Les soins de plaies : une innovation qui sauve des vies

Grâce à Nathalie Rouchet, assistante infirmière-chef de l’unité des Grands brûlés, plusieurs patients ont évité une amputation ou des complications plus sérieuses. Elle a utilisé le V.A.C.™ et le V.A.C. VERAFLO™, parfois de manière combinée, pour des conditions médicales nouvelles et pendant des périodes prolongées, ce à quoi le fabricant n’avait pas songé! La première machine réactive la microcirculation pour reconstituer les tissus et favoriser la cicatrisation. L’autre nettoie la plaie, aspire les impuretés et réactive la microcirculation encore plus vite! Le fabricant suit chaque intervention de près tant les résultats sont exceptionnels. Le CHUM pourrait devenir un centre de référence au Canada en la matière.

7.    L’intelligence artificielle pour diminuer le temps d’attente à l’urgence

Avec plus de 70 000 patients par année à l’urgence du CHUM, l'accès aux patients est un enjeu de tous les instants. Le CHUM et DXA collaborent pour déployer un projet pilote utilisant un logiciel d’intelligence artificielle. Il s'agit d'un questionnaire aux patients dont les questions s'adaptent en fonction des réponses précédentes. Cet outil, qui ne remplace pas les professionnels de la santé, vise, dans une première phase, à donner le maximum d'informations pertinentes aux médecins avant même qu'il ne rencontre le patient. Ceci permet d'aller plus rapidement au cœur du sujet et l'échange patient-médecin s'en trouve enrichi. Ultimement, l'outil devrait permettre d'optimiser l'épisode de soins du patient.

8.    Montres et téléphones intelligents pour mieux diagnostiquer et traiter les maladies mentales

Nos montres et téléphones intelligents enregistrent de nombreuses données sur nos comportements. Questionner le patient pour colliger des symptômes subjectifs est trop souvent le seul moyen diagnostique disponible en santé mentale. En couplant téléphone et montre, une nouvelle approche apparaît : le phénotypage digital. Le Département de psychiatrie et la clinique de neuromodulation innovent en créant un programme de recherche sur ce thème : si un patient déprimé échange plus de textos, sort-il de son isolement social? S’il semble plus calme la nuit, dort-il mieux? Cette révolution technologique pourrait favoriser l’émergence d'une psychiatrie prédictive de précision qui changera notre façon de voir les pathologies et leurs traitements.

9.    Thérapie orale contre le cancer à domicile : une formation pour les patients

Le CHUM offre une formation aux patients débutant une thérapie orale contre le cancer à domicile et à leurs proches pour qu’ils acquièrent les connaissances indispensables pour un traitement efficace et sécuritaire. Elle comprend notamment des vidéos et un jeu-questionnaire validant les connaissances et compétences acquises. Les quatre vidéos1 portent sur l’assiduité au traitement, la manipulation sécuritaire et la gestion des déchets, la gestion des effets secondaires et les professionnels de la santé pouvant les soutenir. Audrey Chouinard, conseillère en soins spécialisés, et une équipe interdisciplinaire l’ont conçue entièrement téléchargeable et personnalisable. D’ailleurs, plusieurs hôpitaux sont en voie de la mettre en place et d’autres ont démontré leur intérêt.

1 Le projet a été rendu possible grâce à la subvention des compagnies pharmaceutiques Novartis et Pfizer.

10.    Rendez-vous simplifiés!

Bonjour la gestion des rendez-vous en ligne! Apporter un changement à ses coordonnées (adresse, téléphone, RAMQ), prendre, modifier, annuler un rendez-vous, vérifier son inscription à une liste d'attente, indiquer une indisponibilité, indiquer que l'on a passé les examens préalables : tout se fait en ligne! Un système simple, rapide et sécuritaire.

>>> Cet article est issu du numéro spécial du CHUMAGAZINE Automne 2018