Anne-Marie Mes-Masson élue membre de la Société royale du Canada

Anne-Marie Mes-Masson
Directrice scientifique de l'Institut du Cancer de Montréal, directrice adjointe scientifique, recherche fondamentale et tronsationnelle et chercheuse régulière au Centre de recherche du CHUM, Anne-Marie Mes-Masson figure parmi les nouveaux membres de la Société royale du Canada.

Pionnière dans le domaine de l'utilisation du matériel biologique humain pour l'étude du cancer des ovaires, Anne-Marie Mes-Masson a contribué à l'élaboration des normes pour les biobanques, y compris les aspects éthiques. 

À la tête de plusieurs grands programmes de recherche en oncologie, sa recherche enrichit nos connaissances dans le domaine du cancer des ovaires et ses découvertes contribuent au développement de nouveaux outils cliniques pour le diagnostic, la gestion et le traitement de cette maladie mortelle.

L'élection à la Société royale du Canada constitue le plus grand honneur qui puisse être accordé à un universitaire qui travaille dans les domaines des arts, des lettres et des sciences. 

Au total, 89 nouveaux membres issus de disciplines et de milieux différents ont été élus par leurs pairs en reconnaissance de l'excellence de leurs réalisations universitaires, scientifiques ou artistiques.

> Pour en savoir plus
 
Source : La Société royale du Canada