Premières étapes du parcours vers l'adoption de la sécurité culturelle - Conférence interaxes du CRCHUM

- 2 min
Alex McComber

Le Comité EDI (Équité, Diversité et Inclusion) du CRCHUM vous invite à participer en grand nombre à l'atelier sur la sécurité culturelle autochtone « Premières étapes du parcours vers l'adoption de la sécurité culturelle », présenté en anglais le 25 novembre par le professeur Alex McComber, invité de Gareth Lim (axe cardiométabolique), dans le cadre des conférences interaxes.

Cet atelier offre l'occasion d'en apprendre davantage sur la vision du monde autochtone, les modes de connaissance, de compréhension, de culture et de vie. Ainsi, nous pourrons comprendre le processus colonial canadien et ses impacts à travers l'histoire d'un point de vue autochtone afin de remettre en question les compréhensions, les croyances et les informations antérieures sur les peuples autochtones au Canada.

La sécurisation culturelle est une approche qui reconnaît la présence des iniquités vécues par les Autochtones et qui cherche à combler ces écarts par des pratiques sécurisantes. Cela permet de prendre conscience de ses croyances et de ses connaissances à l’égard des Autochtones afin de promouvoir des comportements et des attitudes pertinentes pour leur santé et leur bien‑être.

Le 25 novembre, de 12 h à 13 h

Amphithéâtre du CRCHUM
900, rue Saint-Denis, 5e étage
R05.212A et R05.212B

L'atelier sera aussi disponible sur Zoom. Vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Inscription sur ZOOM

À noter que la conférence se déroulera en anglais.

À propos d'Alex McComber

Il est professeur adjoint de médecine au Département de médecine familiale de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université McGill et coresponsable du projet d'expertise autochtone et de consultation des patients du groupe de soutien de la Stratégie de recherche axée sur le patient du Québec (SRAP).

Les intérêts du Pr McComber résident dans l'élaboration d'un programme d'études axé sur les Autochtones pour les résidents en médecine et les chercheurs afin de développer et de favoriser des environnements et des pratiques culturellement sécuritaires lorsqu'ils travaillent avec des patient.e.s et des communautés autochtones.

Il est aussi très intéressé dans la création d'un programme autochtone au sein du Département de médecine familiale qui se concentre sur la verbalisation et le partage d'histoires par des aîné.e.s autochtones, des détenteurs et détentrices de connaissances, des membres de la communauté, des étudiant.e.s et des universitaires pour un public de la communauté étudiante et de personnel de la santé.

Les membres du comité croient fermement que cet atelier fort captivant saura répondre à un besoin dans la communauté CRCHUM.

Le Comité EDI du CRCHUM

Premières étapes du parcours vers l'adoption de la sécurité culturelle - Conférence interaxes du CRCHUM