Ne masquez pas la vérité sur votre état de santé


Il est de la responsabilité de tous de se protéger et de protéger les autres

Lorsque le patient se présente à l’hôpital pour son rendez-vous en clinique, il est important qu’il mentionne s’il a des symptômes d’allure grippale. Ne pas dire la vérité à ce sujet peut avoir de lourdes conséquences – tant pour le personnel en milieu hospitalier que pour la population.

Avant de rencontrer son professionnel de la santé, le patient rencontre trois points de contrôle où, chaque fois, on lui posera une série de questions en lien avec la COVID-19.

En effet, comme un patient est potentiellement porteur du virus et qu’il est susceptible de le transmettre, le personnel hospitalier doit effectuer une grande opération de désinfection à tous les endroits qu’il aura fréquentés, advenant qu’il présente des symptômes sans l’avoir mentionné. Cela implique aussi une enquête sur son trajet et le recensement des personnes qu’il a côtoyées et celles qui se sont présentées après lui.

Le fait d’omettre de dire la vérité génère un stress important au sein de l’équipe, retarde le bon déroulement de la clinique et met une équipe à risque d’infection.

Catherine Dufault, infirmière-chef, Médecine de jour et services ambulatoires du regroupement médecine (cliniques médecine interne, infectiologie et immuno-allergie), explique : « Si un patient omet de nous dire qu’il a des symptômes de la COVID 19, nous sommes découragés et frustrés de la situation. Découragés, car nous avons plusieurs mesures en place pour nous assurer de recueillir cette information et frustrés, car cette attitude met à risque le personnel soignant et les autres patients. »

Saviez-vous que?

Il est faux de penser que si le patient dit la vérité, leur prise en charge est annulée.

Il existe plusieurs options pour maintenir les rendez-vous d’un patient avec son professionnel de la santé. La téléconsultation, par exemple, est une alternative solide, de plus en plus utilisée. Aussi, malgré des symptômes, certains rendez-vous sont maintenus. Le personnel hospitalier, informé, prend tout simplement des mesures additionnelles pour accueillir le patient. Il est également possible de reporter un rendez-vous. Le personnel clinique présentera ces options au patient et le guidera vers celle qui est la plus appropriée pour sa situation.

« Les reports COVID 19 seront priorisés lors d’une reprise des services; en clinique de médecine de jour, nous devons voir les patients, suspectés ou non d’avoir la COVID 19. Cependant, les protocoles et mesures ne sont toutefois pas les mêmes... d’où l'importance de dire la vérité! » explique Catherine Dufault.

Toute cette gestion de crise en temps de pandémie est aussi une responsabilité personnelle et citoyenne. Il est de la responsabilité de tous de se protéger et de protéger les autres. En milieu hospitalier, ça veut aussi dire la vérité.