Le CHUM : un bâtiment intelligent pour une médecine innovante

Lors de la première journée de l’événement INNOVE-ACTION 2018, de nombreux participants enthousiastes ont assisté à l’atelier interactif et ont visité les coulisses du CHUM.

Le CHUM, incluant son centre de recherche, totalise une superficie de 348 709 m2, soit deux fois et demie la superficie de la Place Ville-Marie! D’une stature impressionnante, son architecture est centrée sur le patient et vise à accélérer sa guérison. Comme un organisme ou un écosystème, le bâtiment intelligent s’adapte continuellement pour répondre aux besoins des patients.

Comme un corps humain

Pour Pierre-Marc Legris, directeur adjoint des services techniques du CHUM, « il faut voir le CHUM comme un corps humain. L’alimentation électrique correspond au cœur et au pouls, le contrôle de la température des bâtiments à la thyroïde, le traitement de l’air et la filtration aux poumons, la maintenance aux reins et le point de contrôle et de données au cerveau ».

Grâce à son système d’alimentation électronique en continu, tous les circuits sont 100 % autonomes. En cas de panne ou d’interruption, le système déclenche sa séquence de réalimentation du réseau grâce à d’impressionnantes génératrices.

Les 41 centrales de traitement de l’air (CTA) assurent un renouvellement d’air continu à l’intérieur de l’hôpital. Le CHUM offre ainsi un environnement à 100 % d’air neuf. Les CTA sont conçues pour prendre de l’air frais en continu, tout en contrôlant le niveau de température et d’humidité. Une roue thermique récupère la chaleur en hiver et le froid en été. Une prouesse technique lorsque l’on pense à nos étés chauds et humides et à nos hivers particulièrement froids!

Tel un cerveau, le système de gestion du bâtiment s’assure du bon fonctionnement du système grâce à 125 000 points de contrôle générant des milliards de données.

Des innovations logistiques

La Direction de l’approvisionnement et de la logistique hospitalière (DALH) fonctionne selon trois principes directeurs : dégager le personnel des activités logistiques, optimiser la gestion des stocks et consolider le transport de marchandises. Pour ce faire, la DALH a innové, que ce soit au centre de distribution, au quai de réception, pour la distribution d’uniformes ou pour le transport du matériel.

Un système de transport pneumatique, fonctionnant en tout temps, de jour comme de nuit, permet de transporter, à l’intérieur d’un réseau de 8,5 km de tubes, des prélèvements, des médicaments ou autres entre les unités de soins, les blocs opératoires ou les laboratoires. Environ 4 000 transports s’effectuent quotidiennement à une vitesse de 22 km/h entre les 132 stations!

Autre innovation qui a impressionné nos visiteurs : les véhicules autoguidés (VAG). Ces 70 petits robots autonomes assurent quotidiennement plus de 2 500 déplacements de chariots (linge, plateaux-repas, produits et équipements médicaux, etc.) – pour une capacité de 3 500 – selon un parcours de près de 10 km! Les 120 magasiniers du CHUM peuvent ainsi rester au sein des unités de soins et s’assurer que les équipes et les patients ne manquent de rien.