Médias sociaux

Les médias sociaux sont un excellent moyen de communiquer directement avec les personnes qui s’intéressent à vos recherches et qui souhaitent connaître votre point de vue, que ce soit des scientifiques de votre domaine, des journalistes, des organismes subventionnaires ou gouvernmenaux. De plus en plus, les universitaires utilisent Twitter notamment pour participer à des débats dans la sphère publique ou pour communiquer avec leurs pairs dans le monde entier.

Vous souhaitez vous lancer dans les médias sociaux et ne savez pas par où commencer? Vous hésitez à plonger corps et âme? Notre équipe peut vous conseiller sur les moyens d’assurer une visibilité efficace, pertinente et saine.

Lauréanne Marceau (congé de maternité) 
Conseillère en communication 
Direction des communications et de l’accès à l’information 
514 890-8000, poste 23673 
laureanne.marceau.chum@ssss.gouv.qc.ca 

Kim Pontbriand
Conseillère en communication 
Direction des communications et de l’accès à l’information 
514 890-8000, poste 31667
kim.pontbriand.chum@ssss.gouv.qc.ca


BONNES PRATIQUES DE BASE

Identifiez-vous clairement

Pensez à la façon dont vous vous présentez. Nommez-vous et indiquez votre rôle au sein du CRCHUM. N’utilisez pas de pseudonyme pour masquer qui vous êtes réellement. Assurez-vous que votre profil et votre contenu correspondent à la manière dont vous souhaitez être perçu par vos collègues et vos futurs collaborateurs ou partenaires.

Assumez la responsabilité de vos publications

Si vous publiez du contenu en rapport avec votre travail ou des sujets liés au CRCHUM, veillez à inclure une déclaration du type « Ce sont mes propres opinions, pas celles de mon employeur ». Écrivez à la première personne du singulier.

Ne diffusez pas de messages sous le coup de la colère ou de la frustration. Réfléchissez bien à ce que vous avez écrit avant de poster et, si vous avez des doutes sur vos contenus, ne passer pas outre. Reprenez-les plus tard ou demandez à un collègue de vérifier leur neutralité.

N’oubliez pas que vous êtes personnellement responsable de tout ce que vous écrivez.

Gardez en tête que les publications vivent longtemps en ligne

Tout ce que vous publiez dans l’espace public qu’est le Web y vivra très (très) longtemps. Il pourra être copié, archivé, partagé ou rediffusé dans des contextes bien différents de celui dans lequel il a été publié.

Sachez que même des publications limitées à un cercle restreint ou publiées dans un groupe fermé pourraient devenir accessibles à d’autres à l’avenir. Ne publiez sur les médias sociaux que des informations que vous ne renieriez pas si elles étaient rendues publiques.

Soyez respectueux

Respectez vos publics et vos pairs. N’insultez personne, n’usez pas d’obscénités et n’adoptez pas un comportement qui serait inacceptable sur votre lieu de travail.

S’il est important d’exprimer son point de vue et de ne pas se sentir censuré, il faut comprendre que certaines personnes peuvent être en désaccord et que certains sujets, comme la politique ou la religion, engendrent des débats passionnés parfois à la limite de la politesse et du savoir-vivre. Prenez du recul et veillez à ce que votre engagement soit constructif et positif. N’oubliez pas que certains commentaires ne méritent pas de réponse.

Veillez à votre réputation et celle du CRCHUM

Si vous recevez ou tombez sur un commentaire en ligne qui pourrait nuire à votre réputation ou à celle du CRCHUM, Contactez l’équipe de la direction des communications du CHUM et celle de la direction de la recherche. Parfois, une réponse plus formelle de l’organisation sera la plus appropriée qu’une simple publication sur les médias sociaux.

Soyez intègre

Soyez cordial, professionnel et le premier à corriger vos propres erreurs. Reconnaître une erreur sur les médias sociaux est une bonne occasion de se révéler humain.

Ne supprimez pas vos commentaires ou vos publications simplement parce qu’ils sont critiques ou déchainent les passions. Si vous le faites, il y a de grandes chances que vous soyez découvert, exposé et livré au tribunal populaire.

Respectez la loi

Respecter les lois sur le droit d’auteur, la vie privée et l’utilisation des contenus. Ne publiez pas de contenu diffamatoire et ne divulguez pas d’informations confidentielles. En vertu de la plupart des lois, c’est l’individu qui est responsable de toute violation du droit. N’oubliez pas que les lois des autres pays peuvent s’appliquer à vos messages.
 


CONSEILS POUR UNE UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

La publication d’un article dans une revue scientifique ne doit plus être vue comme un aboutissement, mais comme le début d’une nouvelle étape de votre travail : la promotion.

Si elle passe souvent par des relations avec les médias (reportage, entrevues, etc.), les médias sociaux sont une composante importante de cette étape. Utilisés efficacement, ils peuvent prolonger la durée de vie de vos travaux de recherche, accroître votre notoriété en dehors de votre cercle scientifique et vous ouvrir la porte à des collaborations insoupçonnées ou inespérées.

N’oubliez pas que les médias sociaux sont… sociaux.

Partagez vos réflexions et engagez-vous dans la discussion. Connectez-vous et échangez avec d’autres chercheurs, des étudiants, des journalistes.

Un point : Traitez les gens en ligne avec le même respect que celui que vous accorderiez aux personnes que vous rencontrez en personne.

Soyez actif

Les chaines de médias sociaux sont mises à jour en continu. Assurez-vous que vos recherches sortent du lot. Par exemple si vous publiez un article, essayez de le présenter à votre public sous différents angles ou formats (infographie, vidéo, GIF, etc.), mettez de l’avant vos conclusions si elles résonnent avec l’actualité, félicitez vos co-auteurs, relayez d’autres recherches qui sont liées à votre propre recherche, etc.

Faites attention à ce que vous postez

Publier sur le Web vous propulse dans la sphère publique. N’importe qui peut lire vos publications, vos futurs étudiants, vos collègues, votre université ou un futur bailleur de fonds intéressé à soutenir un de vos projets qui vous tient à cœur. Avant de publier, pensez-y à deux fois et vérifiez que le contenu est approprié pour tous vos publics.

Connectez-vous à votre public

Grâce aux médias sociaux, vous êtes désormais capable d’établir un lien direct avec les personnes auxquelles vos recherches s’adressent. Pour s’adresser à un public large public, il vous faudra envisager de créer des comptes pour Facebook, Twitter ou LinkedIn. Chacun de ces réseaux a ses propres avantages et codes de fonctionnement.

  • Sur Facebook, la création de votre page personnelle vous permettra d’entrer en contact avec les gens par le biais de leur nom. N’hésitez pas à promouvoir votre page auprès des chercheurs que vous avez rencontrés lors de conférences, des collègues ou des amis. Facebook est un lieu de conversations informelles.
  • Avec Twitter, vous allez pouvoir entrer en contact avec des gens que vous ne rencontreriez pas dans votre vie quotidienne. Moins personnel que Facebook, Twitter vous permet de rayonner auprès d’un réseau plus large.
  • LinkedIn est parfait pour promouvoir votre travail dans un cadre exclusivement professionnel. Grâce à lui, vous pourrez vous avec des personnes travaillant dans des champs d’expertise liés à vos recherches.

Trouvez votre public

Quelques conseils pour réussir :

  • Faites-vous connaître : veillez à ce que votre profil soit clair et intéressant
  • Rejoignez des groupes où les gens discutent déjà de sujets similaires aux vôtres et participez à la conversation. Chaque plateforme dispose d’une fonction de recherche. Utilisez-la pour rechercher des mots clés associés à vos travaux de recherche et découvrez qui parle. Entrez en contact avec ces personnes.
  • Suivez les leaders de votre domaine, étendez votre réseau et suivez les actualités de votre domaine qui font le « buzz »
  • Engagez la conversation avec les personnes qui parlent de sujets liés à votre recherche. Participez activement aux discussions, posez des questions. Votre objectif est de vous faire remarquer et de vous présenter comme un expert.
  • Répondez dans un délai approprié.

Tenez compte de votre public

Soyez attentif au type de contenu que vous publiez. Ne vous contentez pas de partager votre propre contenu, partagez aussi celui des autres. Si vous voyez quelque chose de pertinent pour votre public, orientez-le vers ce contenu, même s’il n’est pas directement de vous.

Les médias sociaux sont… visuels

Une image vaut 1000 mots. Un contenu visuel est plus attrayant pour le public, car il transmet votre message plus efficacement que le texte seul. N’oubliez pas que vous devez attirer l’attention de personnes qui font défiler un long flux de contenus sur leurs téléphones entre deux stations de bus ou de métro. Si vous disposez d’une image ou d’une vidéo, vous partez avec un avantage.

Utilisez des mots-clics

Sur Twitter, les mots-clics sont des mots précédés du symbole # (#science par exemple), qui aident les utilisateurs à repérer des contenus lors de leur recherche. Facebook et LinkedIn en utilisent également.

Déterminez quels mots-clics utiliser pour attirer l’attention sur votre contenu et augmenter la visibilité de vos publications sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à lire les publications qui traitent du même sujet que le vôtre et à vous inspirer de leurs mots-clics.

« Taguez » vos relations

Sur Twitter, l’utilisation d’un tag vous permet d'informer un ami, un groupe, une entreprise ou encore un organisme que vous l'avez mentionné dans l’une de vos publications sur ce réseau social. Dans votre message, Il vous suffit d’indiquer @ suivi de son nom d’utilisateur: @CRCHUM ou @UMontreal par exemple. Le compte tagué recevra alors une notification comme quoi quelqu’un le mentionne dans un tweet. 

L’utilisation d’un ou plusieurs tags dans vos publications est une bonne habitude à prendre. Cela attisera la curiosité des personnes ou organisations mentionnées, les incitera à vérifier ce que vous avez dit sur elles et à partager votre contenu. Cela favorisera aussi votre visibilité. 

Analysez votre diffusion

Assurez-vous que les techniques que vous utilisez fonctionnent et que les canaux utilisés sont les meilleurs pour diffuser votre contenu. Par le biais de quel média social votre public a-t-il trouvé votre étude? Quelle publication a le mieux marché? Sur quel(s) publics? Dans quels pays?

Les outils d’analyse intégrés dans chacun de vos comptes de médias sociaux peuvent vous éclairer. Des outils comme Altmetric souvent associé à votre publication (site de l’éditeur) peuvent aussi être utiles pour collecter ce type d’informations. Une fois l’analyse faite, ajustez-vous.

Faites le point

De temps en temps, il est bon de prendre du recul et de se demander si les médias sociaux, parfois énergivores, sont un bon investissement en matière de rayonnement. Il est parfois préférable de fermer un compte négligé que de le laisser en ligne avec des publications et des propos qui ne vous correspondent plus.

Enfin, n’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un profil dans les médias sociaux pour être un(e) scientifique reconnu(e). D’autres moyens existent pour faire rayonner vos travaux auprès de vos concitoyens (médias, blogues, articles dans La Conversation Canada, conférences grand public) et inviter la science dans l’espace public.