Nos services

 

Troubles d'audition


L’audition est un sens au cœur de la communication. Les difficultés d’écoute peuvent engendrer plusieurs complications dans la vie quotidienne. Voici certaines manifestations qui peuvent être remarquées chez une personne ayant un problème d’audition :

  • Difficultés de compréhension en présence de bruit ambiant (ex.: restaurants, fêtes familiales)
  • Difficultés à suivre une conversation ou demander aux gens de répéter
  • Avoir l’impression que l’entourage ne parle pas distinctement (que les gens « marmonnent »)
  • Difficultés à percevoir certains sons de l’environnement (ex. : chants d’oiseaux, cigales)
  • Difficultés à comprendre ce qui est dit lors de l’écoute de la télévision ou devoir élever le volume pour mieux comprendre
  • Difficultés à détecter certaines sonneries (téléphone, porte, alarme de feu ou autres alarmes)
  • Difficultés à apprécier la musique
  • Difficultés à reconnaitre d’où un son provient (localisation sonore)

+ La surdité, mieux comprendre pour mieux agir

Il est à noter que ces difficultés sont, pour certaines, remarquées davantage par l’entourage que par la personne elle-même.

Plusieurs causes peuvent engendrer une atteinte au niveau du système auditif, par exemple :

  • Causes acquises : une exposition sonore soutenue et élevée en milieu de travail, l’écoute de musique forte, le vieillissement, des problèmes otologiques (otites, blessure), l’utilisation de certains médicaments, par exemple pour la chimiothérapie, etc.
  • Causes congénitales : la génétique, en lien avec un problème durant la grossesse ou l’accouchement, etc.

Si vous expérimentez certaines difficultés à entendre ou des symptômes liés au système auditif (ex. : acouphènes, vertiges) dans votre vie quotidienne, n’hésitez pas à consulter en audiologie. Votre audiologiste pourra déterminer le degré et la configuration de votre perte auditive, tout en recueillant l’information nécessaire pour aider à trouver la source du problème. L’audiologiste pourra alors émettre les recommandations nécessaires et vous proposer des stratégies afin de vous aider dans les situations les plus difficiles.

Selon les résultats à l’évaluation de la fonction auditive, l’audiologiste pourra vous diriger vers d’autres professionnels tels les oto-rhino-laryngologistes (ORL) ou audioprothésistes.

 

Vertiges et déséquilibre


Une portion de nos oreilles joue un rôle très important au niveau du maintien de notre équilibre. En effet, le système vestibulaire présent dans chacune de nos oreilles contribue à fournir de l’information à notre cerveau, en collaboration avec notre système visuel et proprioceptif afin de nous maintenir en équilibre. Les vertiges et les déséquilibres se manifestent de plusieurs manières et peuvent provenir d’une atteinte ou d’un désordre du système vestibulaire. Les patients aux prises avec ce genre de problématique peuvent rapporter :

  • Une illusion que l’environnement est en mouvement (rotation ou mouvement linéaire) alors qu'il est immobile.
  • De l’inconfort, de l’instabilité, de la nausée dans des endroits vastes comprenant beaucoup de stimulations visuelles (ex. : épicerie, centre d’achats).
  • Une instabilité visuelle (difficulté à garder le focus visuel) lors de mouvements de la tête et du corps.
  • Avoir davantage de difficulté à se déplacer dans les endroits sombres ou dans le noir.

Les symptômes de vertige et de déséquilibre peuvent être accompagnés de nausée, de vomissement, d’intolérance aux sons, d’une baisse d’audition, de l’apparition d’acouphène, de sudation excessive, etc.

Rôle de l’audiologiste

Près de 85 % des vertiges sont causés par un ou des problèmes de l’oreille interne. Par son évaluation, l’audiologiste peut obtenir plus de précisions sur l’intégrité des structures du système auditif et vestibulaire et contribuer à l’identification du site de l’atteinte. L’audiologiste peut également s’impliquer au niveau de la réadaptation du réflexe vestibulo-oculaire et effectuer des manœuvres de repositionnement.

L’audiologiste peut travailler en collaboration avec des partenaires tels que des médecins ORL, des neurologues et des physiothérapeutes.

Lors de votre visite, en collaboration avec le requérant, votre audiologiste sera en mesure de faire le choix des tests appropriés suite à un questionnement complet de vos symptômes et les limitations qu’ils entraînent dans votre vie.

Voici les tests vestibulaires disponibles à notre établissement :

  • Évaluation de vertiges paroxystiques positionnels bénins (VPPB) : L’audiologiste peut évaluer le ou les canaux atteints et déterminer la/les manœuvre(s) de repositionnement adéquate(s).
  • La Vidéonystagmographie (VNG) est une batterie de tests qui mesure la réaction de vos yeux suite à différentes tâches à l’aide de lunettes infrarouge. La réaction de vos yeux sera caractérisée par la présence d’un nystagmus qui est produit par les muscles oculaires et pouvant expliquer des atteintes et désordres vestibulaires. Cette batterie de tests pourra donner également des indices de problématique en provenance d’autres systèmes.
  • Le Video head impulse test (vHIT) mesure le réflexe vestibulo-oculaire suite à des mouvements rapides de la tête, et ce pour les 6 canaux semi-circulaires.
  • L’électrocochléographie (ÉChoG) permet d’identifier la pression de l’oreille interne en insérant une sonde dans votre conduit auditif externe.
  • Le Vestibular evoked myogenic potential (VEMP) évalue les organes otolithiques et le nerf vestibulaire. L’audiologiste vous demandera de maintenir une certaine position lorsque vous entendrez un son.
  • La chaise rotatoire mesure la réaction du système vestibulaire suite à la rotation à différentes vitesses, ce qui permet d’avoir un portrait plus réaliste de vos difficultés lors de vos activités quotidiennes.
  • D’autres sous-tests complémentaires sont disponibles et peuvent être réalisés si jugés pertinents par l’audiologiste.

Les symptômes de vertige et de déséquilibre peuvent avoir un impact significatif sur les activités quotidiennes. Il est donc essentiel de s’y attarder afin de prévenir les limitations fonctionnelles en contactant notre service pour une évaluation.

Si vous avez un rendez-vous prévu pour un des tests mentionnés ci-haut, vous trouverez-ci-joint un document contenant des informations sur la préparation à votre examen :

+ Indications aux patients avant l'évaluation vestibulaire

 

Médication et audition


Les traitements de chimiothérapie, radiothérapie, et certains médicaments tels des antibiotiques ou produits chimiques (ex. : certains solvants ou agents asphyxiants), peuvent avoir des effets secondaires néfastes sur l’audition. Afin de minimiser les impacts associés à cette médication dite « ototoxique », le service d’audiologie offre un suivi à ces patients.

Idéalement, une évaluation audiologique sera faite avant les premiers traitements afin d’avoir une évaluation de base et pouvoir comparer les résultats lors des évaluations subséquentes, réalisées en cours ou à la fin des traitements.

Il est primordial d’informer son médecin, son pharmacien, son infirmière ou de contacter directement le service d’audiologie, si un patient en cours de traitement ou ayant débuté une nouvelle médication, note l’un des symptômes auditifs suivants :

  • Un changement au niveau de l’audition (exemple de manifestations : augmenter le volume de la télévision, faire répéter l’entourage, avoir des difficultés d’écoute dans le bruit)
  • Une augmentation ou apparition d’un acouphène (qui est défini comme un bruit perçu en absence de bruit extérieur, par exemple un sifflement, un bourdonnement, un cliquetis, etc.)
  • Une tolérance réduite à des sons externes qui n’était pas présente auparavant
  • Une distorsion des voix ou bruits externes (ex. : ne pas être en mesure de reconnaître des voix familières)
  • Des vertiges ou déséquilibres
  • De la douleur au niveau d’une ou des deux oreilles
  • Une sensation d'oreilles bouchées au niveau d’une ou des deux oreilles

L’audiologiste pourra alors statuer s’il y a un indice ou non de détérioration de l’audition liée à la médication. Le médecin ou le pharmacien du patient pourra alors être contacté, afin d’orienter la prise en charge. Il est toutefois primordial de discuter avec votre médecin ou pharmacien avant tout changement de médication.

+ Les problèmes d’audition et d’équilibre liés à la chimiothérapie et la radiothérapie

 

Trouble de traitement auditif (T.T.A. ou auparavant appelé « trouble de l’audition centrale »)


Un trouble de traitement auditif (T.T.A.) peut être soupçonné lorsqu’une personne a des difficultés à traiter, analyser ou comprendre le signal acoustique (sons et mots) qu’elle entend. Cette personne n’a toutefois pas de perte auditive associée. Les symptômes les plus fréquents d’un T.T.A. sont :

  • Difficultés à comprendre la parole rapide ou la parole en présence de bruit
  • Difficultés à garder une attention soutenue lors de consignes longues et complexes
  • Confondre des sons ou des mots qui se ressemblent
  • Problème à retenir certaines informations auditives
  • Faire répéter les gens ou donner une réponse inappropriée
  • Difficulté à localiser les sons

L’audiologiste pourra effectuer des évaluations afin de déterminer si la personne présente un trouble de traitement auditif, tout en éliminant la présence d’une surdité. Si la personne présente un T.T.A., l’audiologiste pourra ainsi lui donner des recommandations et stratégies personnalisées pour faciliter les échanges et réduire ses difficultés d’écoute. L’audiologiste peut également recommander le port d’un système multi-fréquentiel (MF) ou référer la personne en centre de réadaptation.

 

Neuroaudiologie


La neuroaudiologie fait référence aux troubles auditifs liés aux structures du nerf auditif et des relais auditifs centraux. L’audiologiste, par le biais d’examens spécialisés, peut déterminer s’il y a un indice ou non d’atteinte de ces structures. Il peut alors référer le patient vers un médecin ORL, pour la poursuite des investigations.

De plus, lorsqu’un examen audiologique en cabine s’avère impossible à réaliser, en raison par exemple, de problèmes cognitifs, un examen objectif (ne demandant pas la participation active du patient) peut être tenté afin d’estimer l’audition. Ainsi, l’audiologiste peut faire des recommandations appropriées, comme des aides auditives ou des stratégies de communication.

 

Acouphènes


L’acouphène est la perception d’un son au niveau des oreilles ou de la tête, mais qui ne provient pas d’une source extérieure. Les personnes autour de nous ne l’entendent donc pas. Le type de son perçu peut varier d’une personne à l’autre (ex.: sifflements, bourdonnements, cliquetis, grésillements, pulsations, etc.).

Au CHUM, nous avons des audiologistes spécialisés qui pourront vous guider et vous aider selon le niveau d’inconfort et de dérangement de votre acouphène. Les solutions proposées sont toutes basées sur les données scientifiques les plus récentes.

Voici les services pouvant être offerts par notre département en lien avec l’acouphène :

  • Évaluation auditive complète afin de déterminer si l’acouphène est en lien avec une atteinte auditive
  • Évaluation des composantes de l’acouphène afin de le quantifier (volume, ton, intensité) si nécessaire
  • Questionnaires afin d’évaluer le niveau de dérangement lié à la présence de l’acouphène
  • Rencontre de groupe, afin d’obtenir plus d’informations en lien avec l’acouphène, et pour discuter des ressources disponibles à ce sujet.
  • Rencontre individuelle, pour un suivi plus personnalisé

Durant votre rencontre avec votre audiologiste du CHUM, plusieurs informations pourront vous être données concernant les causes possibles de l’acouphène, ainsi que les facteurs pouvant augmenter sa perception. Nos services permettent également de vous offrir les meilleurs outils de gestion afin de réduire votre stress ou anxiété engendrés par votre acouphène, si tel est le cas. Ainsi, nous pourrons vous aider à réduire la perception de votre acouphène, afin d’améliorer votre qualité de vie.

+ L’acouphène