Recherche en prévention de la COVID-19 – Un appel au recrutement du personnel de la santé à risque de contracter la COVID


Dans le cadre d’un vaste projet de recherche visant à évaluer l’effet protecteur de la vitamine D contre la COVID-19, le CHU Sainte-Justine (CHUSJ) et le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) lancent un appel aux membres du personnel de la santé qui ont des contacts directs avec des patients ou des collègues et qui désirent participer à ces importants travaux.

L’étude PROTECT (PRevention of COVID-19 with high dose Oral Vitamin D supplemental Therapy in Essential healthCare Teams), dirigée par la Dre Francine Ducharme (CHU Sainte-Justine) et la Dre Cécile Tremblay (CHUM) prend actuellement son essor et a besoin de vous. Soulignons aussi la participation au projet de chercheurs de HEC Montréal et de l’Université McGill.

Cette recherche de grande envergure vise à évaluer si la vitamine D a un effet protecteur contre l’infection à la COVID-19, auprès de 2 414 travailleuses et travailleurs de la santé de la grande région de Montréal, à risque de contracter la COVID-19. De plus, cette étude ajoute une corde à son arc, car elle permettra aussi de vérifier si la vitamine D accroît la réponse au vaccin contre la COVID-19 parmi ceux vaccinés en cours d’étude.

Une participation facile

Le protocole de recherche a été pensé pour être simple, réalisable dans le confort de votre foyer à l’aide de tests non invasifs et de technologies novatrices.

Alors que les autorités prévoient que la vaccination de la population au complet ne sera pas achevée avant plusieurs mois au plus tôt, l’étude PROTECT permettra d’évaluer l’éventuel effet protecteur de la vitamine D, peu onéreuse et aisément accessible, contre le virus.

Les travailleurs de la santé de tous les corps de métier qui sont éligibles et qui travaillent dans un établissement public de santé de Laval, de Montréal ou de la Montérégie peuvent visiter le chum.chusj.org/PROTECT pour s’inscrire à l’étude.

Faites-le pour vous, faites-le pour eux!

Qui peut participer?

Les travailleurs de la santé qui :

  • sont en contact direct avec des individus (patients, collègues, etc.) à risque d’infection à la COVID-19;
  • œuvrent dans un établissement public de santé de Laval, de Montréal, de la MontérégieCentre ou de la Montérégie-Est;
  • prennent peu ou pas de suppléments de vitamine D;
  • n’ont pas reçu de vaccin contre la COVID-19 (ceux qui le reçoivent après le début de leur participation à l’étude sont éligibles).