Inscription au prochain MIAM — 23 novembre


Un panel sur les défis du déploiement de l’IA en milieu clinique et organisationnel. Présentiel ou virtuel!

L’École de l’IA en santé du CHUM et la communauté de pratique de l’IA en santé du CRCHUM vous invitent au prochain Moment de l’IA le midi (MIAM), le 23 novembre prochain, dès midi.

Ouverte au grand public, cette édition est accessible en présentiel (amphithéâtre du CRCHUM - pavillon R, 5e étage) ou en virtuel (Facebook du CHUM).

Inscription obligatoire

Lors de cet événement, Elie Bou Assi animera une discussion avec Cécile Petitgand, Anne Nguyen et Frédéric Leblond sur les défis du déploiement de l’IA en milieu clinique et organisationnel.

Les questions posées aux panélistes découlent d’un atelier de coconstruction avec les membres actifs de la communauté de pratique de l’IA en santé du CRCHUM.

Vous souhaitez participer à l’événement en présentiel? Sachez que :

  • La nourriture et les boissons sont interdites à l’amphithéâtre;
  • Le passeport vaccinal et le respect des consignes sanitaires seront exigés;
  • Équipes du CHUM, ayez avec vous votre carte d’employé pour accélérer l’entrée sur le site.

Animateur

Elie Bou Assi, Ph. D. Elie Bou Assi est chercheur régulier au sein de l’axe Neurosciences du CRCHUM et professeur sous octroi adjoint IVADO au Département de neurosciences de l’Université de Montréal. Ses principaux intérêts de recherche couvrent l’application des techniques d’IA et des objets connectés pour améliorer la prise en charge et le contrôle des troubles neurologiques et psychiatriques.

Il est membre du noyau organisateur de la communauté de pratique d’IA en santé du CRCHUM.

Membres du panel

Frédéric Leblond, Ing., Ph. D.

Frédéric Leblond est professeur au Département de génie physique de Polytechnique Montréal où il dirige le Laboratoire de radiologie optique (LRO). Il est aussi chercheur au CRCHUM. En plus d’avoir développé des partenariats avec plusieurs entreprises privées en collaboration avec l’Institut TransMedTech dont il est membre, il est cofondateur de la compagnie ODS Medical (maintenant Reveal Surgical).

Les recherches de Frédéric Leblond sont liées au développement d’instruments médicaux utilisant la lumière et l’apprentissage machine afin de caractériser les tissus biologiques pour améliorer la précision et la sécurité des interventions chirurgicales, ainsi que pour développer des techniques permettant d’améliorer la précision des diagnostics médicaux.

Frédéric Leblond est cofondateur d’ODS Medical (maintenant Reveal Surgical), formé en 2015 pour commercialiser un système de spectroscopie Raman portatif pour les applications de neurochirurgie et de chirurgie de la prostate.

Anne Nguyen

Anne Nguyen est directrice, Stratégie et innovation chez Logibec. Femme de tête, passionnée par son travail, par les promesses de l’IA au service de la santé et par l’innovation durable, elle participe au OFF Conseil de l’innovation qui rassemble des leaders d’écosystèmes d’innovation désireux de bâtir un Québec plus innovant et durable.

Anne Nguyen est aussi une femme de cœur : elle fait partie du Young Leader Committee de l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés et assure la présidence du conseil d’administration de l’organisme Les Scientifines qui promeut les sciences et la technologie auprès des jeunes filles de milieux urbains défavorisés.

Cécile Petitgand, Ph. D.

Cécile Petitgand est coordonnatrice de l’initiative d’accès aux données de la Table nationale des directeurs de la recherche du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS). Elle est aussi associée de recherche au CRCHUM, conseillère, Accès aux données aux Fonds de recherche du Québec — Santé (FRQS) et professeure associée à l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM). Cécile Petitgand est aussi chercheuse associée à l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) et au regroupement de recherche juridique JusticIA de l’Université de Montréal. Son expertise porte en particulier sur la gestion du développement et de l’implantation responsable des systèmes d’IA dans les établissements de santé.

Les panélistes n’ont pas de conflit d’intérêts à déclarer.