Un système apprenant rapide pour améliorer la qualité des soins, les adapter aux besoins des patients et soutenir la passion des soignants


Le vendredi 22 avril, dans le cadre des conférences du CRCHUM, nous accueillerons la Dre Amal Abdel-Baki, clinicienne chercheuse de l’axe Neurosciences, et chef du service de santé mentale jeunesse du CHUM. Elle est également professeure titulaire de clinique à l'Université de Montréal.

Lors de cette présentation la Dre Amal Abdel-Baki partagera son expérience du déploiement d’un système apprenant rapide (SAR) pour les programmes pour premiers épisodes psychotiques, le SARPEP. Au-delà des réflexions sur l’intérêt d’un SAR pour les services de santé mentale jeunesse, l’objectif sera de réfléchir à son application dans l’ensemble du système de santé suite à une discussion sur les réussites et défis rencontrés dans cette aventure.

Ayant pour objectif global d’améliorer la qualité des soins pour les patients et leur satisfaction, le respect des composantes essentielles des modèles de soins et d’informer les prises de décisions aux niveaux local et provincial, un système apprenant rapide (SAR) utilise les technologies pour monitorer en temps réel les soins et leur impact sur la santé des patients, leur situation et leur satisfaction. Il collecte des données en continu et offre une rétroaction personnalisée électroniquement en temps réel montrant la progression d’un programme de soins au fil du temps et le comparant à la moyenne de tous les programmes similaires, avec commentaires et suggestions pour l’amélioration.
 


VENDREDI 22 AVRIL 2022 – 12 H À 13 H 

> INSCRIVEZ-VOUS À LA CONFÉRENCE

*Vous recevrez un courriel de confirmation contenant les renseignements nécessaires pour vous joindre à la réunion.
 

Dre Amal Abdel-Baki a complété sa formation médicale et psychiatrique à l'Université Laval, une maîtrise en sciences biomédicales sur les facteurs prédicteurs de l'évolution à long terme de la schizophrénie à l’Université de Montréal, et une formation complémentaire en recherche et en clinique (fellowship) à Melbourne en Australie en intervention précoce pour la psychose.

Elle travaille au CHUM depuis 2002 comme psychiatre clinicienne et est chef du service santé mentale jeunesse. Elle est responsable de la recherche à la clinique JAP (Jeunes Adultes ayant eu un épisode Psychotique) et elle est également chercheuse-investigatrice au CRCHUM. Dre Baki est également professeure titulaire et responsable de la recherche au programme de résidence en psychiatrie du département de Psychiatrie et d’addictologie de la faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Elle est présidente de l’Association des programmes pour premiers épisodes psychotiques (AQPPEP) et membre du comité directeur du Consortium canadien en Intervention précoce pour la psychose (CCEIP).

En 2014, l’EQIIP SOL qu’elle a mise sur pied remportait une mention d’honneur du MSSS pour l’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale pour les jeunes itinérants souffrant de toxicomanie et le Réseau d'intervention de proximité pour les jeunes de la rue (RIPAJ) qu'elle a cofondé est finaliste du prix "Partenariat" pour l'édition 2020.
 

Au plaisir de vous y voir connecté en grand nombre!
 


À PROPOS DES CONFÉRENCES DU CRCHUM

Les Conférences du CRCHUM sont des réunions hebdomadaires gratuites, animées par des conférenciers scientifiques de renom, issus de différentes disciplines.

> Calendrier des conférences du CRCHUM