Un nouveau joueur dans l’équilibre énergétique : le péricyte et ses récepteurs de la leptine (LepR)


Pour la conférence du CRCHUM du 28 janvier 2022, nous accueillons Maia Kokoeva, Professeure agrégée à l’université McGill.

La professeure Maia Kokoeva et son équipe ont découvert récemment que les péricytes (cellules qui enveloppent les vaisseaux sanguins) hypothalamiques expriment le récepteur de la leptine (LepR) et que l’ablation sélective du LepR péricytaire provoque une surchauffe et une perte de réponse à la leptine dans les neurones hypothalamiques (Butiaeva et coll., Cell Metab, 2021). L’ensemble de ses données confirme l’hypothèse que les péricytes dotés de LepR régulent la perméabilité des vaisseaux sanguins d’une manière leptino-dépendante.
 


VENDREDI 28 JANVIER 2022 – 12 H À 13 H 

> INSCRIVEZ-VOUS À LA CONFÉRENCE

*Vous recevrez un courriel de confirmation contenant les renseignements nécessaires pour vous joindre à la réunion.

Maia Kokoeva a réalisé ses études de premier cycle au Département de biologie à l’université d’État Lomonossov de Moscou et a obtenu son diplôme de doctorat (Ph. D.) à l’Académie russe des sciences, à Moscou. Lors de son premier postdoctorat, effectué à l’Institut Max-Planck de biochimie de Martinsried/Munich, en Allemagne, sous la direction du Dr Dieter Oesterhelt, elle a étudié la transduction du signal sensoriel chez l’espèce d’archées Halobacterium salinarum. En associant des techniques de génétique moléculaire à des analyses comportementales, elle a mis en évidence les voies de signalisation servant de médiateurs aux réponses chimiotactiques à diverses molécules chimiques attractives, notamment plusieurs acides aminés. Elle s’est jointe au laboratoire du Dr Jeffrey Flier à la Harvard Medical School pour poursuivre sa formation postdoctorale en s’intéressant à la régulation centrale de l’équilibre énergétique chez les mammifères. La Pre Kokoeva a été intriguée par la constatation suivante : les rongeurs et les humains traités avec le facteur neurotrophique (ou neurotrophe) ciliaire (CNTF) subissent une perte de poids qui perdure bien après l’arrêt du traitement, un phénomène non observé avec d’autres médicaments utilisés pour perdre du poids. Dans l’objectif d’élucider les mécanismes de base de ce phénomène, elle a découvert que le CNTF stimule fortement la neurogenèse dans les structures hypothalamiques de l’adulte qui jouent un rôle important dans la régulation de l’équilibre énergétique. Maia Kokoeva a été engagée comme Professeure agrégée au département de médecine de l’université McGill à l’été 2008.


Invitée par Christine Vande Velde
Axe Neurosciences



Au plaisir de vous y voir connecté en grand nombre!
 


À PROPOS DES CONFÉRENCES DU CRCHUM

Les Conférences du CRCHUM sont des réunions hebdomadaires gratuites, animées par des conférenciers scientifiques de renom, issus de différentes disciplines.

> Calendrier des conférences du CRCHUM