Réservoirs du VIH : Où, quand et comment le virus se cache-t-il?


Le vendredi 25 mars, Nicolas Chomont, chercheur au CRCHUM, présentera ses conférences du CRCHUM. Il fait partie de l’axe Immunopathologie et il est aussi professeur et chercheur adjoint au Département de microbiologie de l’Université de Montréal.

Les trithérapies ont considérablement amélioré la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH, mais elles n’éliminent pas complètement le virus : le VIH demeure « caché » dans un petit nombre de cellules qui peuvent persister toute la vie de la personne infectée grâce à leur potentiel de survie et de prolifération. Ces « réservoirs du VIH », constituent l’obstacle majeur à une guérison. Le but de nos recherches est de développer des stratégies thérapeutiques permettant de les éliminer, avec l’objectif de guérir l’infection par le VIH.
 


VENDREDI 25 MARS 2022 – 12 H À 13 H 

> INSCRIVEZ-VOUS À LA CONFÉRENCE

*Vous recevrez un courriel de confirmation contenant les renseignements nécessaires pour vous joindre à la réunion.

Nicolas Chomont est professeur agrégé au département de microbiologie et d’immunologie à l’Université de Montréal – Centre de recherche du CHUM. Il a obtenu un docotorat en virologie médicale à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris où il a étudié les interactions entre VIH et la mucose génitale. De 2004 à 2009, il a fait partie de l’équipe de Pierre-Rafick Sekaly à l’Université de Montréal dans le cadre de sa formation postdoctorale. Pendant cette période, il a décrit des sous-groupes de lymphocytes T CD4 mémoires qui contribuent à la persistance du VIH chez des personnes infectées par le VIH et recevant un traitement antirétroviral. Il a poursuivi ses recherches comme chercheur principal au Vaccine & Gene Therapy Institute de Floride pour définir la nature de ces réservoirs. À l’Université de Montréal depuis 2015, le Nicolas Chomont supervise des études cherchant à exposer les mécanismes moléculaires impliqués dans la latence du VIH et à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour l’éradication du VIH. Son travail porte principalement sur les mécanismes immunologiques impliqués dans la persistance de cellules infectées par le VIH et, en particulier, sur le rôle de la prolifération des lymphocytes T dans ce processus.

www.chomontlab.com
 

Invité d’Emmanuelle Brochiero, responsable de l’axe Immunopathologie.
 

Au plaisir de vous y voir connecté en grand nombre!
 


À PROPOS DES CONFÉRENCES DU CRCHUM

Les Conférences du CRCHUM sont des réunions hebdomadaires gratuites, animées par des conférenciers scientifiques de renom, issus de différentes disciplines.

> Calendrier des conférences du CRCHUM