Phénotypes de l’arthrose et mécanismes moléculaires sous-jacents


Lors de la conférence du CRCHUM du 4 décembre, nous accueillerons Frank Beier, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en recherche musculosquelettique à la University of Western Ontario et membre du Western Bone and Joint Institute.

L’arthrose est l’une des maladies les plus fréquentes liées au vieillissement et un facteur majeur d’invalidité. Nos options thérapeutiques pour l’arthrose sont très limitées, en grande partie parce que nous ne connaissons pas bien ses mécanismes sous-jacents. Dans le passé, nous avons réalisé des analyses par microtests de l’expression génique dans le cartilage de nombreux modèles animaux d’arthrose comme première étape de l’identification de ces mécanismes. Lors de la conférence, deux exemples d’études fonctionnelles sur des gènes identifiés par ces criblages seront démontrées : le facteur de croissance TGFalpha et la protéine de canal Pannexine 3. Nous verrons comment ces études contribuent à mieux comprendre la pathogénie de l’arthrose et à aboutir – on l’espère – à une meilleure prise en charge de la maladie.
 


VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2020 – 12 H À 13 H 

> Inscrivez-vous à la conférence

*Vous recevrez un courriel de confirmation contenant les informations nécessaires pour rejoindre la réunion.
 

Le Dr Frank Beier est le directeur du département de physiologie et de pharmacologie. Son laboratoire explore les mécanismes qui contrôlent la biologie des cartilages et des articulations, à la fois au cours du développement et dans des maladies comme l’arthrose. Il a été l’un des premiers chercheurs à appliquer les études d’expression génétique de l’ensemble du génome (tout d’abord avec des microtests, puis avec le séquençage de l’ARN) à des modèles d’arthrose. Il a aussi fait partie des pionniers au niveau international à utiliser des souris génétiquement modifiées pour la recherche sur l’arthrose. On peut aussi relever parmi ses autres réussites sa recherche qui a impliqué pour la première fois la voie de l’EGFR, plusieurs récepteurs nucléaires et la protéine de canal Pannexine 3 dans cette maladie. À partir de l’identification de ces voies comme médiateurs de la pathogénie de l’arthrose et, par conséquent, comme cibles potentielles d’un traitement, plusieurs de ses projets actuels tentent de traduire ces découvertes de recherche fondamentale en applications cliniques.

Le Dr Beier a publié 136 articles révisés par un comité de lecture et a été invité à faire 126 présentations. Ses recherches sont actuellement soutenues par une subvention de la Fondation des Instituts de recherche en santé du Canada et de fonds des NIH; il a également bénéficié par le passé de financements de la Société de l’arthrite, du CRSNG et d’autres agences. Il a été membre du conseil d’administration de l’Osteoarthritis Research Society International (OARSI) et fait actuellement partie de plusieurs comités éditoriaux, notamment comme rédacteur adjoint d’Osteoarthritis & Cartilage. Il a présidé le congrès Cartilage Gordon Conference en 2017 et l’OARSI lui a décerné son prix Basic Science Award en 2019; il est récemment devenu « Fellow of International Orthopaedic Research » (FIOR).
 

Invité de Hassan Fahmi
Axe Immunopathologie

Au plaisir de vous y voir connecté en grand nombre!
 


À PROPOS DES CONFÉRENCES DU CRCHUM

Les Conférences du CRCHUM sont des réunions hebdomadaires gratuites, animées par des conférenciers scientifiques de renom, issus de différentes disciplines.

> Calendrier des conférences du CRCHUM