Les oligodendrocytes inflammatoires contribuent-ils à la pathogénie de la sclérose en plaques?


Pour la conférence du CRCHUM du 19 février, nous accueillerons Roberta Brambilla, professeure agrégée de l’Université de Miami.

La Dre Brambilla a pour principal centre d’intérêt la compréhension du rôle de la neuro-inflammation dans la pathophysiologie des troubles neurodégénératifs tels que la sclérose en plaques, les lésions médullaires et les accidents vasculaires cérébraux, en se concentrant plus particulièrement sur la contribution des cellules gliales. Au cours des dernières années, elle s’est consacrée à la recherche sur le rôle du facteur de nécrose tumorale (tumor necrosis factor ou TNF), lorsqu’il est sous forme soluble ou liée à la membrane cellulaire, dans les maladies neurologiques immunitaires. Dans ce cadre, elle explore la voie de signalisation protectrice instaurée par l’interaction du TNF fixé à la membrane et le TNFR2, tirant parti des avantages des approches de ciblage génétique dans le SNC et les cellules immunitaires, notamment les astrocytes, la microglie/les macrophages, les précurseurs des oligodendrocytes et les oligodendrocytes démyélinisants. Elle explore également le dysfonctionnement spécifique des oligodendrocytes pour savoir s’il joue en rôle dans l’étiopathogénie de la sclérose en plaques en utilisant des cellules souches pluripotentes induites (CSPi) et des tissus prélevés post mortem sur des patients atteints de SP progressive.
 


VENDREDI 19 FÉVRIER 2021 – 12 H À 13 H 

> Inscrivez-vous à la conférence

*Vous recevrez un courriel de confirmation contenant les renseignements nécessaires pour vous joindre à la réunion.
 

Roberta Brambilla est professeure agrégée de neurochirurgie au Miami Project to Cure Paralysis (le projet de guérison de la paralysie de Miami), un centre d’excellence de recherche en neurosciences de l’école de médecine Miller de l’Université de Miami (UMMSM). Après avoir obtenu son doctorat à l’Université de Milan, où elle étudiait les voies de signalisation purinergiques des astrocytes, la Dre Brambilla a effectué sa formation postdoctorale à l’Université de Miami avant de créer son laboratoire de recherche indépendant. Elle s’est alors consacrée à l’étude de l’inflammation du système nerveux entretenue par la glie dans le contexte des lésions médullaires et de la sclérose en plaques.
 

Invitée de Martine Tétreault et Christine Van de Velde
Axe Neurosciences

 

Au plaisir de vous y voir connecté en grand nombre!
 


À PROPOS DES CONFÉRENCES DU CRCHUM

Les Conférences du CRCHUM sont des réunions hebdomadaires gratuites, animées par des conférenciers scientifiques de renom, issus de différentes disciplines.

> Calendrier des conférences du CRCHUM