Gestion des données en santé : un enjeu majeur dans les applications en intelligence artificielle


L’Intelligence artificielle (IA) est aujourd’hui fréquemment utilisée dans tous les domaines. Elle fournit une capacité de calcul et de modélisation robuste et efficace pour ingérer et extraire des connaissances à partir de mégadonnées. Malgré l’augmentation exponentielle des puissances de calcul, qui optimisent les temps de traitement, il n’en demeure pas moins que la complexité et la qualité des données restent des enjeux majeurs, particulièrement dans le domaine de la santé. 

En effet, la gestion des données et la définition des variables de modélisation dans les applications en intelligence artificielle représentent au minimum 60 % du temps total d’implémentation. Entre les sources de données hospitalières très hétérogènes, les données non structurées, les formats variés et incompatibles, les données manquantes, de moins bonnes qualités ou inutilisables, la réussite d’une modélisation en AI en santé est étroitement liée au degré de maîtrise et de compréhension des données médicales utilisées.
 


LUNDI 17 MAI 2021 – 12 H À 13 H 

> Inscrivez-vous à la conférence
 

Rima Bouchakri est titulaire d’un doctorat en informatique spécialisé en ingénierie des données de l’École Nationale Supérieure de Mécanique et d’Aérotechnique (ENSMA) – France, en cotutelle avec l’École nationale Supérieure d’Informatique (ESI) – Algérie.

Elle occupe le poste de Scientifique des données au centre de recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et collabore avec l’équipe scientifique de CITADEL (Centre d’intégration et d’analyse des données médicales du CHUM) afin élaborer des approches de fouille et d’extraction de données à partir de systèmes hospitaliers, appliquer de nouvelles technologies et méthodes d’intelligence artificielle et résoudre des problèmes complexes, dans le cadre de projets de recherche en santé médicale.

Avant de rejoindre le CRCHUM et l’équipe CITADEL, elle a œuvré comme enseignante en informatique au CEGEP et a exercé le rôle de gestionnaire de projet informatique au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), ce qu’il lui a permis de développer une expertise tant sur le plan technique que professionnel.