Le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés en visite au CHUM

Version imprimable
Partager
07 Novembre 2017

De la République Démocratique du Congo jusqu’aux cuisines de l’Hôpital Notre-Dame, le courageux parcours de Jean-Claude Puati, a été souligné par la visite du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, le 3 novembre dernier.

Après avoir été contraint de quitter son pays d’origine et passé 7 ans dans un camp temporaire en Afrique du Sud, Jean-Claude Puati a été accueilli à Montréal en 2015 en tant que réfugié issu de minorités sexuelles. C’est ici qu’une nouvelle vie, pleine d’espoir, a pu débuter pour lui.

Après avoir entrepris une formation professionnelle à l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal, il a d’abord effectué un stage au service alimentaire de l’Hôpital Notre-Dame et a été ensuite embauché en avril dernier par le CHUM en tant que cuisinier.

Son superviseur, Jean-Marc Riverin, chef du service alimentaire de l’Hôpital Notre-Dame, était également présent lors de l’événement : « Jean-Claude est non seulement un exemple positif d’intégration à la société québécoise, mais c’est aussi un modèle extraordinaire, on dirait qu’il a toujours été parmi nous! ».

Jean-Claude poursuivra bientôt son chemin au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal en compagnie de son chef de service, Jean-Marc Riverin, et de plusieurs collègues. Le CHUM tient à les remercier de leur apport et leur souhaite le meilleur des succès.


Sur la photo :

M. Filippo Grandi, Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, M. Jean-Claude Puati, cuisinier à l’Hôpital Notre-Dame, M. Jean-Marc Riverin, chef du service alimentaire de l’Hôpital Notre-Dame, et Mme Natascha Antaya, directrice des ressources humaines et affaires juridiques au CHUM.


À lire aussi :

Réfugiés: la réputation du Canada est solide, mais il doit en faire plus >>>

Refugee head lauds Canada's refugee efforts but says he's hoping for more (en anglais) >>>

LGBT témoignages >>>