Huit pratiques exemplaires en oncologie

Version imprimable
02 Décembre 2014
Pour participer à ses soins, le patient doit être informé et rassuré, sans que ne soit minimisé sa maladie ou son traitement. Ceci dit, chaque équipe doit aussi adapter ses façons de faire selon la clientèle qu’elle dessert. Soucieux de s’interroger constamment sur les meilleures façons d’offrir des soins exceptionnels au patient, les professionnels du Centre intégré de cancérologie du CHUM (CICC) favorisent la mobilisation et le partage de leurs bons coups. Cette année, c’est sous le thème de l’intégration du patient à ses soins que des représentants des 17 services du CICC participaient à la deuxième édition des Pratiques exemplaires.  
 
Encourager le patient à participer à ses soins 
Le patient comprend-t-il bien le diagnostic et les traitements qui lui sont proposés? Malgré un suivi préopératoire rigoureux, arrive-t-il qu’il se présente déshydraté, le jour de sa chirurgie?
 
La plupart des équipes en oncologie collaborent avec des groupes de patients afin de valider si les pratiques qui ont cours dans leur service répondent adéquatement à leurs besoins et d’identifier de meilleures façons de faire. Peu importe la spécialité, tous les professionnels en viennent à la même conclusion : informer au bon moment et rassurer. Voici un aperçu des projets qui ont été présentés.
 
1.Cancer de la thyroïde
L’équipe qui traite le cancer de la thyroïde a élaboré une formation aux professionnels afin de les sensibiliser à la manière d’annoncer le diagnostic et d’informer le patient.  Des fiches d’information sont maintenant proposées aux patients afin qu’ils reçoivent tous la même information. Une section Web est aussi en cours de réalisation. Cliquez ici pour la visiter >>> 
 
2.Radio-oncologie
En radio-oncologie, l’équipe interdisciplinaire s’est adjoint les services d’une patiente-animatrice et d’une réalisatrice professionnelle pour concevoir une série de courtes capsules répondant chacune à un besoin particulier émis par les patients qui visitent le service de radio-oncologie pour une première fois. Pour voir un aperçu de ce qu’est un traitement de radiothérapie >>> 
 
3.Gynéco-oncologie
La création d’un registre québécois des maladies trophoblastiques permet maintenant d’assurer la prise en charge et le suivi de plus de 300 personnes atteintes de ces rares cancers dans toutes les régions du Québec, de Montréal  jusqu’au Nunavut. Pour plus d’information >>>  
 
4.Oncologie colorectale
La distribution d’une fiche qui présente toutes les étapes à suivre, avec cases à cocher, pour la préparation avant l’opération et le suivi post-opératoire en chirurgie colorectale permet au patient de participer activement à ses soins et de récupérer plus rapidement après sa chirurgie. L’équipe souhaite créer de plus en plus d’outils pour permettre au patient d’être intégré à ses soins tout au long de la trajectoire. Pour obtenir de l’information sur l’oncologie colorectale >>> 
 
5.Oncologie thoracique
La création d’algorithmes d’investigation et de traitement pour le suivi du cancer du poumon permet de standardiser et de mettre à la disposition de tous les professionnels et des patients via un site Web, la documentation relative à la trajectoire de soins, au dépistage, à l’investigation, au traitement selon les particularités cliniques.  Pour en savoir plus, consultez le site >>> 
 
6.Gynéco-oncologie et radio-oncologie
La création d’un atelier d’enseignement multidisciplinaire obligatoire pour toutes les patientes atteintes d’un cancer gynécologique permet à celles-ci de se familiariser avec les lieux et l’équipement, d’échanger avec des femmes vivant avec les mêmes problématiques,  de démystifier les tabous et les sujets plus intimes en plus de connaître l’offre de service et les intervenants. Pour obtenir un exemple de la documentation offerte à cette clientèle, cliquez ici >>> 
 
7.Chimiothérapie par voie orale
Le nombre de chimiothérapies par voie orale est en augmentation depuis peu.  Les patients doivent se procurer les médicaments à leur pharmacie communautaire.  Ces médicaments sont peu courants dans la pratique de ces derniers.  Les pharmaciens du CHUM ont développé des plans de transfert qui servent à la fois à prescrire la médication, à informer le pharmacien communautaire et le patient.  Ces plans ont également été partagés avec le Comité d’évolution des pratiques en soins pharmaceutiques de la Direction québécoise de cancérologie qui s’est engagé à réviser et à diffuser ces nouveaux outils au niveau provincial.
 
8.La vie après le cancer
On sait tous que le cancer, ça change la vie de la personne qui est atteinte et celle de ses proches.  Heureusement, une grande proportion des gens en guérissent. Comment reprendre le cours de sa vie lorsqu’elle a changé?  La Fondation Virage a bien saisi ce besoin et offre maintenant une série de sept rencontres aux survivants du cancer en impliquant leurs proches. Pour en savoir plus >>>
 
Un avenir prometteur pour les pratiques exemplaires
Grâce à l’implication de certains patients au-delà de la trajectoire de soins, les équipes savent davantage comment faire pour mieux répondre aux besoins de leur clientèle. Ils ont déjà quelques idées pour aller plus loin. Vous voulez vous impliquer comme patient ressource au CHUM? Communiquez avec M. Olivier Baskharoun du Service du bénévolat, de l’animation et des loisirs au 514 890-8000 poste 24343
 
Voir l'album photo >>>