Comprendre le cancer de la prostate pour mieux l’apprivoiser

Version imprimable
Partager
04 Octobre 2017

Le 21 septembre dernier avait lieu une soirée d’information publique consacrée au cancer de la prostate. Un rendez-vous unique entre patients et médecins spécialistes du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). À voir l’intérêt des participants et le nombre de questions soulevées, il semble que ce type d’activité réponde à un réel besoin pour les hommes et leurs proches. 

Quand traiter un patient et quand opter pour une surveillance active? Quelle option choisir parmi tous les types d’opérations et de traitements offerts: radiothérapie, curiethérapie, hormonothérapie, chirurgie laparoscopique ou robotique, etc.? En cas de complications menant à des problèmes d’incontinence ou de dysfonction érectile, quels moyens employer pour améliorer les fonctions du patient et sa qualité de vie?

La décision d’opter pour un traitement plutôt qu’un autre revient en bout de ligne à la personne qui est assise devant le professionnel de la santé.  «Si la personne est de type anxieuse et que  la seule idée que le cancer peut progresser la rend plus stressée, il vaut mieux lui proposer d’autres options que la simple surveillance, explique le Dr Jean-Baptiste Lattouf, urologue. Le fait de rencontrer le médecin tous les ans et de passer des tests à une fréquence régulière, consiste à faire de la surveillance active,  c’est un traitement en soi». Les conférenciers, des spécialistes en oncologie et un patient, ont fait un tour d’horizon complet de la maladie, dans un langage clair et facile à comprendre. Les participants ont même pu observer, par vidéo, les étapes d’une opération avec robot chirurgical et prendre connaissance de techniques ciblées, comme la curiethérapie, ces billes radioactives insérées dans la prostate. 

Cette soirée a donné aux participants l’occasion d’avoir un accès privilégié à l’information la plus actuelle, de mieux comprendre la maladie, de connaître les options offertes, les complications possibles et de faire des choix éclairés en matière de traitement.

Voir notre album photo >>>

En savoir plus sur le cancer de la prostate >>> 

Sur la photo:
M. Claude Chicoine, co-fondateur du Groupe de soutien en cancer de la prostate du CHUM, M. Gary Sealey, patient, Dr Jean-Baptiste Lattouf, urologue, Dre Maroie Barkati, radio-oncologue, Dr Fred Saad, urologue, Dr Luc Valiquette, urologue.