Dix bénévoles en soins palliatifs au CHUM reçoivent le Prix du Gouverneur général pour l’entraide

Version imprimable
26 Novembre 2013

Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et la Fondation PalliAmi sont fiers d’annoncer la remise du Prix du Gouverneur général pour l’entraide à dix bénévoles œuvrant auprès des patients en fin de vie de l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame du CHUM.

Lors d’une cérémonie organisée en leur honneur, les bénévoles ont reçu, à tour de rôle, leur prix de son excellence le Très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada. Il s’agit de Loreta Amabili Boileau, Monique Bernard, Pierre Bourgeois, Andrée Clermont, Kathleen Mahony, Marcel Pennors, Luc Racine, Michel Rivard, Joël Roy, Martine Roy. Les récipiendaires, des bénévoles de la Fondation Palli Ami, possèdent une riche expérience de bénévolat qui varie entre 10 et 30 ans, et ce auprès des personnes en fin de vie à l’unité de soins palliatifs du CHUM.

L’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame du CHUM est la première unité de soins palliatifs francophone au monde. Depuis près de 35 ans, elle se distingue en offrant une qualité de vie aux patients en fin de vie et en répondant à leurs besoins, tant physiques, psychologiques, sociaux, relationnels que spirituels. L’unité de soins palliatifs du CHUM offre un modèle exemplaire d’interdisciplinarité, alors que médecins, infirmières, travailleuse sociale et conseillers en soins spirituels travaillent de concert avec l’équipe d’une soixantaine de membres de la Fondation PalliAmi, qui comprend de son côté employés, bénévoles, musiciens et massothérapeutes.

Le don de soi

« Travailler auprès des personnes en fin de vie et de leurs proches est une mission, et ce, pour chaque membre de l’équipe des soins palliatifs que ce soit le personnel soignant, les bénévoles ou autres », a expliqué le directeur général et chef de la direction du CHUM, M. Christian Paire. « Cette mission requiert le don de soi et une ouverture à l’autre hors du commun. Elle commande une sensibilité, une humanité et un cœur exceptionnels; des qualités que l’on retrouve chez les bénévoles de la Fondation PalliAmi et chez les bénévoles du CHUM. Nous sommes, comme institution, privilégiés de pouvoir compter sur leur grand professionnalisme. Cette reconnaissance pour les bénévoles de la Fondation PalliAmi rayonne sur l’ensemble de la communauté du CHUM. Je les en remercie et je les félicite pour le prix qui leur est décerné aujourd’hui », a ajouté M. Paire.

Une inspiration pour tous

Me Dominique Garant, directrice générale de la Fondation PalliAmi, met l’accent elle aussi sur l’importance du rôle des bénévoles à l’unité des soins palliatifs du CHUM et les grandes qualités comme l’altruisme, l’écoute et l’empathie qu’ils démontrent tous les jours. « Les bénévoles sont des modèles d’entraide, d’engagement et de dévouement. Alors que l’on vit trop souvent chacun pour soi et que le quotidien file à la grande vitesse, les qualités de coeur et le don de soi des bénévoles sont des sources d’inspiration. Leur action nous fait réfléchir sur les valeurs auxquelles nous attachons de l’importance et sur ce qui devrait nous animer », a précisé Mme Garant.

La directrice générale de la Fondation PalliAmi a terminé en félicitant les dix récipiendaires et en précisant que l’honneur distinctif qui leur était attribué par le Gouverneur général du Canada rejaillit sur toute l’équipe des 56 bénévoles de la Fondation PalliAmi qui travaillent à l’unité des soins palliatifs.

Visitez notre album photo de la remise du Prix du Gouverneur général pour l'entraide en
cliquant ici.

Lire le communiqué