Neurovasculaire

Version imprimable

L’équipe de neurologie vasculaire du CHUM, la plus imposante au Québec, se consacre à la prise en charge des patients ayant une maladie vasculaire cérébrale et à la prévention de l’AVC. Chaque année, on compte près de 2 500 visites aux cliniques externes de neurologie vasculaire, y compris à la clinique des accidents ischémiques transitoires (AIT), et plus de 500 patients ayant une maladie vasculaire cérébrale ischémique ou hémorragique sont admis au Service de neurologie vasculaire du CHUM. Une centaine de ces patients sont traités en urgence, à toute heure du jour, par des thérapies de reperfusion aiguë (thrombolyse et thrombectomie) à la fine pointe de la technologie.

Les traitements de thrombolyse et de thrombectomie sont destinés aux patients qui sont vus rapidement après le début de l’AVC. Ils visent à traiter l’occlusion du vaisseau sanguin afin de réduire au maximum les dommages au cerveau et le handicap. Dans le cadre du programme de téléthrombolyse du Centre et de l’Ouest du Québec, l’équipe de neurologie vasculaire du CHUM offre aussi le traitement des AVCs aigus par télémédecine aux patients qui vivent éloignés des grands centres.. À titre de leader dans le domaine, l’équipe coordonne  plusieurs activités d’éducation scientifique destinées à la communauté médicale, au personnel paramédical et au grand public.

L’équipe de neurologie vasculaire du CHUM contribue aussi à l’avancement des connaissances en neurologie vasculaire par l’élaboration de projets de recherche à l’échelle locale, nationale et internationale. Chaque année, elle publie des articles scientifiques sur la maladie vasculaire cérébrale. L’ensemble de ces réalisations font du CHUM le plus important centre de neurologie vasculaire au Québec. La participation des patients à ces projets contribue pour une large part au succès de l’équipe.

En savoir plus sur l'AVC

L’accident vasculaire cérébral (AVC) survient le plus souvent lorsqu’un caillot bloque un vaisseau sanguin du cerveau et réduit l’apport de sang au cerveau. Plus rarement, l’AVC survient lorsqu’un vaisseau sanguin du cerveau éclate et cause un saignement cérébral.

Dans un cas comme dans l’autre, ces problèmes vasculaires empêchent la partie du cerveau touchée de fonctionner normalement. Il en résulte une paralysie, un trouble du langage ou la perte soudaine d’autres fonctions neurologiques. L’AVC frappe 62 000 Canadiens chaque année. Il constitue la première cause de handicap chez l’adulte, la deuxième cause de démence et la troisième cause de mortalité.  
 

Recherche

Les domaines de recherche du groupe comprennent : le traitement hyperaigu de l’AVC ischémique et hémorragique, l’imagerie de l’AVC, l’hémorragie cérébrale, les malformations artérioveineuses du cerveau, l’AVC du jeune adulte, l’AVC cardio-embolique, la prévention secondaire de l’AVC et la réadaptation post-AVC.

Lien vers certaines publications de notre équipe >>>

Services

Prise en charge des maladies vasculaires cérébrales de la phase aiguë à la prévention secondaire.

Liens Web

www.ssvq.org
www.strokeconsortium.ca
www.fmcoeur.qc.ca
www.hypertension.ca
www.jarrete.qc.ca
 

Membres

  • Dre Nicole Daneault, FRCPC, neurologue, directrice médicale du programme de santé neurovasculaire
  • Dr Yan Deschaintre, FRCPC, neurologue
  • Dre Laura Gioia, FRCPC, neurologue
  • Dr Grégory Jacquin, FRCPC, neurologue
  • Dr Sylvain Lanthier, OD, CSPQ, neurologue
  • Dre Céline Odier, FRCPC, neurologue
  • Dr Alexandre Poppe, FRCPC, neurologue
  • Dr Christian Stapf, MD, neurologue
  • Mme Roxane Cournoyer, infirmière vouée au suivi systématique de la clientèle
  • Mme Marlène Lapierre, infirmière de recherche
  • Mme Nadia Jadil, secrétaire administrative de recherche
  • Mme Mariette Villeneuve, secrétaire clinique