DETMIS

La Direction de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé

Version imprimable

La mission


La Direction de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (DETMIS) a vu le jour au CHUM en 2005 dans une unité conjointe avec celle du CUSM et fonctionne de façon autonome depuis 2008. La DETMIS a pour mission de conseiller les décideurs du CHUM dans leurs choix de technologie et de modes d’intervention en santé, en basant sa méthodologie sur les données probantes, les pratiques les plus efficaces dans le domaine de la santé et l’état des connaissances actuelles.

En outre, en conformité avec la mission du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), la DETMIS travaille activement à former des professionnels en évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé, ainsi qu’à diffuser les connaissances acquises au cours de ses évaluations, tant au sein de la communauté du CHUM qu’à l’extérieur, contribuant ainsi à l’implantation d’une culture d’évaluation et d’innovation.

Le premier mandat de la DETMIS est de produire une évaluation objective des données probantes concernant l’efficacité, la sécurité et les coûts d’une technologie ou d’un mode d’intervention, afin de permettre aux gestionnaires de décider de leur adoption ou de leur utilisation au CHUM, en tenant compte des priorités et des ressources disponibles.

LES PRINCIPES DIRECTEURS

Pour plus de rigueur, l’évaluation des technologies et des modes d’intervention doit être encadrée par certains principes directeurs qui reflètent les valeurs du CHUM.

  • Les technologies et les modes d’intervention évalués doivent viser l’amélioration de l’état de santé des patients par une qualité de soins et une efficience accrues.
  • Les activités d’évaluation doivent être transparentes et n’afficher aucun préjugé, a priori, idée préconçue ou parti pris.

La Direction de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé joue un rôle-conseil. Elle respecte les mécanismes de prise de décision déjà en place, lesquels tiennent compte de l’activité évaluative dans la décision d’implanter ou non une technologie ou un mode d’intervention au CHUM.

LA GOUVERNE

Pour valider le choix des mandats qui lui sont proposés, et pour assurer la rigueur de sa méthodologie et de son processus d’évaluation, la DETMIS est appuyée à l’interne par un comité consultatif.

Ce comité consultatif est composé des personnes suivantes :

  • le directeur de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé;
  • la directrice des soins infirmiers;
  • la directrice de la qualité, de la promotion de la santé et de l’expérience patient;
  • la directrice de la planification stratégique;
  • un représentant du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP);
  • un représentant du conseil multidisciplinaire (CM);
  • un représentant du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM).

Le directeur de l’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé préside le comité consultatif, dont les principaux rôles sont d’apprécier la pertinence des projets d’évaluation soumis à la DETMIS et d’entériner les rapports d’évaluation avant qu’ils ne soient soumis aux comités de direction responsables de prioriser les acquisitions et nouvelles procédures au CHUM.

LE PROCESSUS D’ÉVALUATION

Les technologies médicales évaluées par la DETMIS englobent les équipements et dispositifs médicaux, les technologies de l’information, les procédures diagnostiques et thérapeutiques, ainsi que l’organisation assurant la prestation des soins et services de santé.

Les professionnels de la DETMIS sont responsables de la production des données d’évaluation des technologies en termes d’innocuité, d’efficacité et de conséquences économiques, éthiques et organisationnelles. Des guides de bonnes pratiques reconnus sont utilisés pour atteindre cet objectif (ex. : Busse et autres. Best Practice in Undertaking and Reporting Health Technology Assessments, Int J Technol Assess Health Care, 18:361-422, 2002).

Dès le départ, il est important que le service utilisateur de la technologie évaluée participe à la démarche. De même, la présence d’un ou de plusieurs membres de ce service au sein de l’équipe de travail est souhaitable pour clarifier les enjeux cliniques.

L’OFFRE DE SERVICE

Pour répondre aux différents besoins de sa clientèle, la DETMIS propose l’offre de service suivante :

Revue systématique

  • Recherche exhaustive de la littérature scientifique sur le sujet
  • Recueil des données probantes existantes découlant de cette recherche
  • Appréciation de la qualité des données probantes
  • Synthèse des connaissances et formulation de recommandations

Évaluation terrain et développement de la preuve

  • Dans le cas où les données probantes sont insuffisantes ou inexistantes
  • Contextualisation des données existantes à la réalité du CHUM

Évaluation médico-économique

  • Modélisation des effets potentiels d’une nouvelle technologie ou d’un mode d’intervention
  • Évaluation de divers paramètres, par exemple, le coût-bénéfice, le coût-utilité, le rendement de l’investissement

LES MANDATS

Le premier mandat de la DETMIS est de conseiller la Direction générale et les décideurs sur leurs choix technologiques, en basant sa méthodologie sur les données probantes. La DETMIS joue un rôle-conseil et vise à éclairer la prise de décision avant d’introduire des nouvelles technologies ou des modes d’intervention au CHUM. Le CHUM ayant également l’occasion d’interagir avec des innovations technologiques en amont de leur introduction dans le réseau de la santé, soit par ses relations avec l’industrie, soit par l’entremise du CRCHUM, il est aussi possible d’évaluer la pertinence et les éventuelles retombées des technologies pendant leurs phases de conception et de mise au point.

La synthèse des connaissances permet de bien comprendre l’environnement dans lequel la technologie proposée agira. Ce type d’évaluation est réalisé pendant les phases de conceptualisation et de mise au point. Les résultats de ces évaluations permettront de valider les concepts et de tester leur faisabilité. Elles peuvent orienter l’exploitation de prototypes.

Dans les phases plus avancées de la conception d’un produit, une unité ETMIS peut tester ces technologies dans des environnements contrôlés, soit en milieu clinique, soit dans des laboratoires de simulation. Les données recueillies à la suite de ces évaluations terrain permettront de définir les facteurs humains pouvant avoir un effet sur l’utilisation des technologies. Ces données permettront également d’alimenter une stratégie de commercialisation. La pertinence des pratiques existantes, ainsi que des innovations proposées, exigent une évaluation rigoureuse de leurs conséquences. La modélisation et l’analyse médico-économique sont des outils permettant de valider les bénéfices tout en permettant une appréciation des coûts et des conséquences sur l’organisation et sur la population.

Il est donc opportun d’ajouter deux autres mandats :

  • valorisation de l’innovation issue du CHUM (c’est-à-dire du CRCHUM);
  • rôle-conseil auprès de l’industrie lors de la phase pré-commerciale d’une technologie.

LA COMMUNICATION ET LE TRANSFERT DES CONNAISSANCES

Les résultats des évaluations, ainsi que l’adoption des politiques internes relatives à l’introduction des nouvelles technologies, sont transmis à la Direction générale ainsi qu’à tous les directeurs et chefs des départements médicaux du CHUM.

De même, il est important que les évaluations (données et politiques internes) soient transmises aux principaux acteurs en évaluation (ex. : l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et les unités d’évaluation des CHU), ce qui contribue, d’une certaine manière, à la promotion d’une culture d’évaluation des technologies dans les réseaux de santé québécois et étrangers.

LES PARTENAIRES

Outre le fait de s'associer aux médecins, pharmaciens, personnel infirmier et professionnels du CHUM, la DETMIS travaille de concert avec la communauté de pratique. Cette dernière est composée des unités d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé des autres centres hospitaliers universitaires, de l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (INESSS) ainsi que du Réseau universitaire intégré en santé de l'Université de Montréal (RUIS de l’UdeM).

DIAGRAMME DU PROCESSUS D’ÉVALUATION DE LA DETMIS