Témoignages

Version imprimable
Emmie
Inhalothérapeute
 
Emmie Belisle J’ai fait mes stages ici et j’ai vraiment aimé l’équipe et l’ambiance. J’y travaille depuis maintenant 3 ans. Le volet universitaire était un élément qui m’a incité à venir travailler au CHUM. Mon travail est important car je fais partie d’une équipe multidisciplinaire qui collabore activement aux soins prodigués aux patients.

Le nouveau CHUM est un projet de grande envergure, et c’est l’une des raisons pour laquelle j’ai choisi de venir travailler ici.
   
   
   
Guylain
Chef d’équipe de stérilisation en endoscopie digestive
 
Guylain J’ai choisi de travailler au CHUM parce que j’aime le milieu médical et considère que c’est l’endroit idéal pour exercer mon métier. Mon travail est très important, car nous  fournissons les matériaux stériles qui sont indispensables lors des interventions chirurgicales et dans les différentes unités de soins.

Le volet recherche universitaire du CHUM m’intéresse beaucoup. Au nouveau CHUM, j’aurai le privilège de travailler avec de l’équipement à la fine pointe de la technologie
   
   
   
Marie-Christine
Inhalothérapeute
 
Marie-Christine Le volet universitaire ainsi que les multiples spécialités qui s’y retrouvent m’ont incité, il y a cinq ans, à venir travailler au CHUM. Je travaille avec l’équipe multidisciplinaire du bloc opératoire. Accompagner les patients pour les rassurer avant l’opération et leur communiquer un sentiment de sécurité avant l’anesthésie est très valorisant pour moi.

Je suis emballée par l’arrivée du nouveau CHUM. Je travaille sur ce projet depuis trois ans et c’est, selon moi, ma plus belle réalisation.
   
   
   
Marc-André
Infirmier clinicien
 
Marc-André Il y a 26 ans, c’est l’envergure et la variété des spécialités du CHUM qui m’ont incité à venir y travailler. Le volet universitaire du CHUM est un élément très important pour moi car il me permet d’accompagner les étudiants et les stagiaires et partager avec eux mes connaissances. Avoir le sentiment que j’aide les patients en  les rassurant durant leur hospitalisation et constater les progrès durant leur convalescence est très valorisant.

Je suis emballé par l’arrivée du nouveau CHUM qui permettra de standardiser les processus et favorisera le partage des connaissances sous le même toit.
   
   
   
Sylvie
Technicienne en informatique
 
Sylvie Il y a maintenant 4 ans, j’ai choisi de travailler au CHUM car, il est doté de l’un des plus gros parcs informatiques au Canada, j'y relève de très beaux défis. Mon travail est important car j’aide le personnel à accomplir efficacement leur travail, donc, par ricochet, cela aide aussi les patients.

L’arrivée du nouveau CHUM représente pour l’équipe des projets informatiques de grande envergure.
   
   
   
Romain
Infirmier clinicien
 
Romain J’ai choisi le CHUM il y a plus de 3 ans parce que c’est un très important hôpital qui me permet de réaliser une grande variété de tâches cliniques à l’intérieur de différentes unités de soins. J’aime beaucoup côtoyer les étudiants et les stagiaires car cela me permet de partager mes connaissances et mon expérience avec eux.

J’aime beaucoup mon travail car il me permet d’améliorer, sur une base quotidienne, la qualité de vie des patients.
   
   
   
Line
Préposée à l'entretien ménager
 
Line Je travaille au CHUM depuis près de 14 ans. J’ai beaucoup d’empathie pour les patients. J’aime mon travail car il me permet de contribuer au bien-être des patients. C’est ma façon à moi de prendre soins d’eux.

Je suis emballée par l’arrivée du nouveau CHUM car l’entretien des locaux sera beaucoup plus facile à réaliser
.
   
   
   
David Lee
Préposé aux bénéficiaires
 
David Lee Je suis en poste au CHUM depuis août 2015. J’aime beaucoup mon travail. C’est très valorisant de pouvoir aider les autres dans le cadre de mon travail, de prendre le temps de les écouter et les rassurer.

Je suis très heureux de l’arrivée du nouvel hôpital car on travaillera dans un environnement moderne et spacieux.
   
   
   
Charles
Orthophoniste
Service d’audiologie-orthophonie
 
Charles J’occupe le poste d’orthophoniste au CHUM depuis maintenant sept ans et demi.

Parmi les nombreux stages que j’ai faits pendant ma formation, j’ai eu la chance d’en réaliser un au CHUM. Ce fut pour moi un réel coup de cœur. J’ai découvert l’univers de l’oncologie-ORL. Je suis heureux d’avoir la possibilité de développer mon expertise dans ce domaine et de travailler étroitement avec les patients.

Je fais partie d’une équipe interdisciplinaire. Cela me donne l’occasion de travailler avec de nombreux professionnels. J’apprécie l’autonomie et la chance qui m’est donnée de m’impliquer dans des projets qui me tiennent à cœur. C’est très valorisant.

Je suis très emballé par l’arrivée du nouveau CHUM, car le regroupement de toutes les spécialités sous un même toit favorisera le développement et la qualité des soins apportés aux patients. Les nouveaux espaces de travail modernes amélioreront de façon significative notre pratique professionnelle.
   
   
   
Line
Psychologue clinicienne
Programme d’oncologie
 
Line Quand j’ai commencé à travailler au CHUM en 2002, j’étais très intéressée par le domaine de l’oncologie. J’ai été la première psychologue au Service d’oncologie de l’Hôpital Notre-Dame et ce défi m’a stimulé énormément!

Les échanges professionnels quotidiens que j’entretiens avec mes collègues me permettent d’approfondir mes connaissances et d’en acquérir de nouvelles.

J’apprécie l’autonomie dont je dispose qui me permet d’innover dans mon secteur d’activité. Je suis heureuse de pratiquer dans une profession à laquelle je crois profondément. J’ai le sentiment que mon travail est utile auprès des patients que j’accompagne.

L’arrivée du nouveau CHUM permettra, entre autres, de moderniser les soins offerts. Je crois que les compétences de chacun, la collaboration centrée sur le patient et la compassion du personnel médical favoriseront l'actualisation de l'hôpital que nous souhaitons tous.
   
   
   
Dr Nathalie Morissette
Intensiviste à Hôtel-Dieu
 
Nathalie En août 2004, après un stage à l’unité des brûlés de l’Hôtel-Dieu, on m’a proposé de joindre le Service des soins intensifs du CHUM en tant que membre associée. Depuis janvier 2015, je suis directrice médicale de cette même unité.

Le volet universitaire du CHUM et l’expertise de mes collègues de travail me permettent de travailler dans un environnement de soins critiques de très haut calibre. La dynamique du travail d’équipe en de telles situations est un des aspects de mon travail que j’apprécie le plus. Ensemble, nous sommes meilleurs!

Je suis très emballée par le nouveau CHUM. L’équipe des soins intensifs sera enfin réunie. Cela facilitera grandement les échanges entre collègues et le développement de divers projets. L’unité des soins intensifs accueillera un très grand nombre de patients et figurera parmi les plus grandes au Canada. Quant à l’unité des brûlés, elle déménagera aussi au nouveau CHUM et conservera sa deuxième place en importance au Canada. 
   
   
   
Gabrielle
Infirmière clinicienne
Unité coronarienne
 
Gabrielle Je voulais travailler dans un établissement universitaire francophone qui offrait une bonne orientation et un bon encadrement aux CEPI. Je souhaitais travailler aux soins intensifs et le CHUM m’offrait cette possibilité. J’y travaille depuis 2010.

Établir des liens thérapeutiques avec les patients et leur famille, durant les moments difficiles, est très valorisant pour moi. Je suis très heureuse de pouvoir mettre en pratique l’ensemble de mes connaissances acquises lors des différentes formations offertes par le CHUM. De faire partie d'une équipe où chaque personne accorde une importance égale au travail de chacun est aussi un des aspects que j’apprécie beaucoup.

Je suis excitée de l’arrivée du nouveau CHUM. J'ai même eu la chance de suivre une formation dans les locaux de simulation du CRCHUM. Ils sont à la fine pointe de la technologie et je crois que cela répond aux besoins complexes de la formation des professionnels de la santé. Il est impératif qu’un hôpital réponde adéquatement aux besoins complexes des professionnels de la santé. 
   
   
   
Nicholas
Physiothérapeute
Programme de transplantation pulmonaire
 
Nicholas Le suivi à long terme des patients et le travail d'équipe font partie des nombreux aspects de mon travail que j’apprécie beaucoup au sein du programme de transplantation pulmonaire.

Travailler au CHUM, c’est la possibilité de combiner le volet clinique, l’enseignement et la recherche. Le volet universitaire du CHUM a influencé mon choix. Cela me permet d’enseigner à l’université, de faire des conférences et de superviser des stagiaires. J’adore communiquer et partager mes connaissances avec les étudiants et mes collègues. Je crois que cela contribue au bon fonctionnement du travail d’équipe.

Je trouve très valorisant de contribuer à l’amélioration de la santé d’un patient, que ce soit pour qu’il respire mieux ou pour le rendre plus autonome.

L’arrivée du nouveau CHUM engendre certaines incertitudes, mais je dois dire qu’un centre équipé à la fine pointe de la technologie ne peut-être que stimulant! Je crois que ce nouvel environnement permettra d’optimiser les soins et ainsi, de rendre service à la personne la plus concernée : le patient.
   
   
   
Le-Le
Infirmière clinicienne de liaison service d'urgence psychiatrique
 
Le-Le J'ai réalisé mon stage d'intégration à l'urgence psychiatrique de l’Hôpital Notre-Dame. Ce fut un coup de foudre et j’y travaille maintenant depuis deux ans.

Un des aspects que j’aime beaucoup dans mon travail, c’est que la routine n’existe pas! Chaque journée nous réserve des surprises. Mon travail est exigeant et représente une bonne dose de stress, mais j’adore! À l'urgence psychiatrique, nous avons l’occasion d’en apprendre constamment sur tout ce qui concerne les problématiques touchant la santé mentale.

Cette clientèle nécessite l’intervention de professionnels ayant des compétences relationnelles de haut niveau et un jugement clinique hors pair. On doit établir des contacts humains avec eux. Cela les rassure énormément et facilite notre travail auprès d’eux. C’est un défi aussi constant qu’intéressant.

Aider les gens en détresse psychologique me donne le sentiment de contribuer à leur bien-être de façon significative.
   
   
   
Jhon Alejandro
Analyste en informatique
 
Jhon Je fais partie de l’équipe de l’informatique du CHUM depuis 2011. Je suis originaire de la Colombie où j’ai occupé, jusqu’à mon arrivée au Québec en 2006, différents postes en informatique, dans le domaine de la santé.
 
La mission universitaire du CHUM me plaît beaucoup car elle me permet de découvrir un univers que je trouve fort intéressant. J’ai la chance inouïe de travailler dans un environnement dynamique et très stimulant.
 
J'aime l’esprit d’équipe qui règne dans mon groupe et le volet gestion de projets me plaît particulièrement. De penser que je suis un des acteurs qui contribue à améliorer la qualité du travail de mes collègues du CHUM est très valorisant et motivant pour moi!
 
Le projet du nouveau CHUM m’inspire car j'aurai la possibilité de réaliser des projets novateurs dans un nouvel environnement doté d’une technologie à la fine pointe. Pour moi, l’arrivée du futur hôpital est synonyme de développement et d’innovation. Je suis heureux de travailler au CHUM.
   
   
   
Émélie
Coordonnatrice technique en biochimie
 
Mirelle Je me souviens encore de mon entrevue d’embauche en 2007. J’y ai rencontré des patrons passionnés par leur travail qui m’ont donné le goût de venir travailler au CHUM. Les nombreuses possibilités d’avancement dans le domaine de la recherche en laboratoire représentent pour moi un grand facteur de motivation.
 
Moi, ce sont les volet scientifique et clinique qui m’intéresse. Dans mon travail, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. La routine? Je ne connais pas, et c’est parfait comme ça!
 
Mon travail au CHUM m’amène à côtoyer des gens qui travaillent dans différents secteurs d’activité, tant des médecins que des étudiants. Par exemple, avec les résidents, je joue un rôle d’enseignante auprès d’eux. Je me sens privilégiée car ce n’est pas tous les emplois cliniques qui le permettent.
 
Je suis emballée à l’idée de travailler au nouveau CHUM, car on aura la chance d’évoluer dans un environnement ultra moderne, doté d’un équipement très sophistiqué.
   
   
   
Joëlle
Infirmière clinicienne, chirurgie cardiaque
 
Mirelle Durant mes études à l’Université de Montréal, j’ai fait six stages sur huit au CHUM. Au moment de chercher un emploi, j’ai fait quelques demandes sur la Rive-Sud, mais le CHUM était vraiment mon premier choix. Le fait que ce soit un hôpital universitaire qui offre des soins ultra spécialisés, au cœur de Montréal, c’était un plus pour moi.  Les chirurgies qu’on y pratique sont complexes, rien à voir avec le quotidien. J’aime les situations d’urgence  et j’adore quand ça bouge!

Quand j’ai étudié les systèmes coronariens, l’hémodynamie et la réanimation, je suis tombée en amour avec la cardiologie. Je suis donc comblée puisqu’on a tenu compte de ma préférence et qu’on m’a offert de travailler à la chirurgie cardiaque dès mon arrivée au CHUM. C’est non seulement comme je m’attendais, c’est encore mieux que je pensais!
 
Durant ma période d’accueil et d’intégration, j’ai beaucoup aimé l’enseignement qu’on m’a donné au CHUM et la façon dont on m’a prise en charge. J’ai toujours eu une fibre pour la formation et, avec le temps, j’aimerais moi aussi pouvoir coacher de nouvelles recrues. La vocation d’enseignement est très présente au CHUM et c’est une autre des nombreuses possibilités qui s’offrent à moi.

En plus de l’aspect scientifique qui m’amène à toujours pousser la recherche et la réflexion plus loin, j’adore le contact avec les patients et l’esprit d’équipe qui règne au 7e De Bullion. On travaille fort, c’est vrai… mais je suis toujours contente de venir travailler. Je pense que c’est très bon signe!
   
   
   
Mirelle
Infirmière
 
Mirelle Il y a au CHUM plein de spécialités et de possibilités de carrière. J’ai eu l’occasion d’en découvrir plusieurs depuis mon arrivée. À l’urgence, j’ai eu le coup de foudre! L’intensité y est constante, c’est ce qui me stimule. Les journées passent super vite! 

Le fait de travailler dans un hôpital universitaire me pousse  à aller plus loin, car je côtoie beaucoup d’étudiants  et de stagiaires qui cherchent des réponses à leurs questions. Grâce au personnel expérimenté qui me soutient, je me sens en confiance et j’évolue à mon rythme. L’urgence comprend plusieurs sous-secteurs, ce qui me permet de me familiariser avec différents niveaux de soins, se rapprochant parfois même des soins intensifs. C’est tout un monde à découvrir!

Ce que j’aime beaucoup dans mon travail, c’est accompagner les patients et les informer. Les petits gestes quotidiens sont souvent ceux qui comptent le plus.  Malgré ce qu’on entend dans les médias, les patients apprécient nos efforts et sont extrêmement reconnaissants. Ils voient qu’on travaille fort et qu’on donne le meilleur de nous-mêmes. Le contact avec les patients demeure l’aspect le plus valorisant de mon travail.
   
   
   
Stéfanny
Agente administrative
 
Stéfanny Le CHUM est un milieu qui offre de belles possibilités de carrière et d’avancement, en plus des avantages sociaux qui sont très intéressants. Je suis toute nouvelle au CHUM,  mais j’espère y rester longtemps et progresser.

Je travaille actuellement à la Direction des ressources humaines au service du recrutement. J’adore faire partie de cette équipe où j’ai l’occasion d’observer et d’apprendre de collègues plus expérimentées. Actuellement, je fais le lien avec des infirmières hors-Québec, je prépare leur dossier de demande de permis de travail et je réponds à leurs questions. C’est  valorisant à plusieurs niveaux. Les nouvelles venues me remercient de mon efficacité, car elles se sentent prises en charge et rassurées. Et j’ai l’impression de contribuer à la mission de l’hôpital en facilitant l’arrivée de ces infirmières. 

À l’avenir, j’aimerais devenir secrétaire de direction et, pourquoi pas, développer des compétences de gestion. Toutes les possibilités sont ouvertes et c’est ça qui est stimulant! Pour parfaire mes connaissances, j’ai la possibilité de suivre des formations. J’adore apprendre et, dans un milieu qui bouge comme le CHUM, j’apprends tous les jours!
   
   
   
Mackens
Assistant technique senior en pharmacie
 
Mackens Ce qui me plaît le plus au CHUM, c’est la variété des fonctions. Dans certaines officines de pharmacie, on compte des pilules à longueur de journée. Au CHUM, on n’a pas le temps de s’ennuyer!  Ça bouge, il y a de l’action, et une dynamique d’équipe formidable!

Parce que le CHUM est un très grand centre, nous travaillons  avec des appareils d’automation de haute technologie comme le robot et l’ensacheuse pharmaceutique que j’adore! Pendant que le robot  fait son travail routinier de trier les pilules et d’assembler les cassettes pour le patient, je gère mon plan de la journée, je rencontre des patients à l’urgence, j’effectue la saisie d’ordonnances et plein d’autres choses.

Le contact avec le patient est particulièrement valorisant. Quand on va lui parler à l’urgence, c’est sûr qu’il aurait préféré que ce soit un médecin, mais il est content de voir qu’on s’occupe de lui.

Une autre raison qui me motive à aller travailler le matin, même quand je suis fatigué, c’est mon équipe.  Quand je rentre au travail, je suis toujours accueilli par des visages souriants. La collaboration est excellente et on a une grande latitude dans notre travail.
   
   
   
Angèle
Conseillère en soins infirmiers
 
Angèle Je suis au CHUM depuis maintenant 15 ans. J’ai débuté comme infirmière soignante dans une unité de chirurgie spécialisée suite à ma formation initiale. Pendant quelques années, j’ai pu concilier mon horaire de travail avec un retour aux études de premier cycle. Je me suis souvent investie comme préceptrice, puis éventuellement comme infirmière responsable de formation clinique. Après avoir supervisé des groupes d’externes en soins infirmiers, j’ai pratiqué comme clinicienne dans différents secteurs pour enfin devenir conseillère en soins infirmiers.

Aujourd’hui, c’est avec enthousiasme que je peux contribuer à l’intégration des nouvelles infirmières en les soutenant tant au plan clinique que par la formation continue, que ce soit par l’enseignement en salle de cours ou  par du coaching au chevet du patient.

Mon travail me permet d’être ancrée dans les équipes et d’assurer la qualité des soins aux patients. Comme je suis très motivée par le transfert des connaissances de la théorie à la pratique, j’ai à cœur le développement professionnel des équipes de soins infirmiers.

Je suis bien servie dans un centre comme le CHUM pour être à l’affut des meilleures pratiques. Il y a toujours des projets en cours de développement, de la collaboration à la recherche et des possibilités d’engagement dans différents événements scientifiques.

Le CHUM est un chef de file dans le développement de la pratique infirmière et il y a de l’espace pour quiconque veut y contribuer. Les secteurs d’activités cliniques sont variés, ce qui fait en sorte qu’on n’est jamais confinée dans un secteur. Et une fois qu’on a trouvé sa voie, on peut y développer sa carrière et pousser son rôle jusqu’au bout.